E.Leclerc a réalisé dès 2020 le chiffre d’affaires drive attendu pour 2024

|

Invité de l’émission RTL Matin ce 14 janvier, Michel Edouard Leclerc a donné quelques indications sur le bilan et les perspectives des derniers mois. Marqués par une très forte progression des ventes sur le digital.

Le confinement a provoqué une ruée vers le drive. Donc E.Leclerc a fortement bénéficié en 2020.
Le confinement a provoqué une ruée vers le drive. Donc E.Leclerc a fortement bénéficié en 2020.

Les épisodes de confinement ont fait gagner 4 ans d’avance à E.Leclerc sur le digital. C’est ce qu’a indiqué Michel Edouard Leclerc, président des centres du même nom, sur RTL ce matin. "On a fait en 2020 le chiffre d’affaire qu’on comptait faire en 2024 sur le drive" a t-il déclaré à Yves Calvi. Quelques jours plus tôt, sur LCI cette fois, le dirigeant précisait l’ampleur de la progression des ventes en ligne, avec des drives qui "ont vraiment été la révélation de l’année 2020", et 42% d’augmentation de chiffre d’affaires sur le net en 2020. Questionné sur la vitalité des formats, il a précisé que si les grand hypermarchés, type Carrefour, Auchan et "certains grands Leclerc situés dans des centres commerciaux" ont pâti de l’éloignement des zones autorisées de circulation en 2020, "ce qui a extraordinairement bien marché, et cela m’a impressionné moi même, c’est le développement de formules à partir du digital, que ce soit le drive, le relais piéton, la vente à domicile ou le click&collect".

Une centaine de projets de relais piétons dans les centres-villes

Durant la première période de confinement, E.Leclerc a enregistré un million de consommateurs supplémentaires par le drive. "Cela veut dire que ces formules pour lesquelles les français semblaient intéressés mais réticents sont aujourd’hui complètement parties. C’est pour ça qu’il ne faut pas faire de l’anti Amazon non plus à tire larigot. Des entreprises françaises vont pouvoir relever ce défi" a poursuivi Michel-Edouard Leclerc, qui prévoit pour l’année en cours entre 1500 et 2000 créations nettes d’emplois dans le réseau, notamment grâce au développement sur le digital, avec en particulier "une centaine de projets de points relais piétons dans les villes, au prix des hypers".

Le 5 janvier, sur LCI, il avait toutefois indiqué que le chiffre d’affaires 2020 réalisé par les centres E.Leclerc, dont la publication est proche, devrait être "étale" ou "légèrement positif", car touché par la fermeture de nombreux concepts non alimentaires pendant le premier confinement et en novembre. Sur le segment du voyage, secteur sinistré, le chiffre d’affaires de l’enseigne a ainsi chuté de 500 millions d’euros.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres