E.Leclerc et Rewe créent (enfin) Eurelec Trading, leur centrale d’achat commune

|

Les deux enseignes effectueront leurs achats en commun de grandes marques internationales via leur structure Eurelec Trading. Cette centrale d’achat européenne, dans les tuyaux depuis un an, gérera aussi les synergies opérationnelles dans le cadre de l’alliance entre les deux groupes.

Les deux distributeurs vont acheter en commun au niveau européen, et travailler sur des sujets transversaux comme le bio, le e-commerce, etc.
Les deux distributeurs vont acheter en commun au niveau européen, et travailler sur des sujets transversaux comme le bio, le e-commerce, etc.© Leclerc ?

Quasiment un an jour pour jour après avoir annoncé leur volonté de nouer une alliance, E.Leclerc et le groupe allemand Rewe ont officialisé ce 22 juin la création d’Eurelec Trading, une centrale d’achats commune sous forme coopérative basée à Bruxelles. Dans le détail, Eurelec Trading négociera et achètera "directement auprès des grands groupes internationaux" pour le compte des enseignes de E.Leclerc et Rewe, dont le chiffre d’affaires respectif est de 44 milliards d’euros et 52 milliards. Par ailleurs, cette centrale gérera aussi "les synergies opérationnelles entre E.Leclerc et REWE dans le cadre de l’alliance entre les deux groupes".

Une réponse aux regroupement des achats des concurrents

Il y a un an, les deux partenaires avaient cité comme dossiers prioritaires la réunion des équipes sur des projets stratégiques communs, comme les MDD, le bio, l’énergie, les voyages, le digital et le cross-canal. Rewe fort sur la livraison à domicile, et encore plus sur les activités touristiques, pourrait apporter ses compétences en la matière alors que Leclerc, très performant sur le drive, a aussi de quoi échanger avec son partenaire, bien que les achats en commun restent le nerf de la guerre. La création d’Eurelec Trading apparaît comme une réponse aux regroupements en œuvre depuis deux ans, et à la multiplication des centrales d’achats communes. Auchan et Système U ont été les premiers à regrouper leurs achats en septembre 2014, rejoints par Metro. Ils ensuite été rapidement suivis par Casino et Intermarché en octobre 2014, Carrefour et Cora fermant la marche des unions en amont au mois de décembre de la même année.

Cette collaboration actée entre E.Leclerc et Rewe Group ne remet pas en cause leurs accords avec d’autres distributeurs, puisqu’ils poursuivront leur coopération internationale au sein de Coopernic, conjointement avec Delhaize et Coop Italia.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter