E. Leclerc Le Tampon, premier hypermarché certifié ISO 50 001

|

Plusieurs adhérents E. Leclerc se sont lancés dans la norme ISO 50 001, traitant de l’économie d’énergie. La Réunion, avec le magasin situé à Le Tampon, a été précurseur sur le sujet en décrochant en avril 2014 la certification. Et désormais la métropole s’y met. L’adhérent de Roques-sur-Garonne, en Haute-Garonne, a été le premier a décrocher sa certification en décembre 2014.

E.leclerc Le Tampon ISO 50001
Le management énergétique, un sujet que nombre de magasins devront prendre en compte rapidement… En effet, la loi DDADUE oblige les  entreprises de plus de 250 personnes, possédant un CA supérieur à 50 millions d’euros ou encore un bilan annuel excédant 43 millions d’euros, à réaliser un audit énergétique avant le 5 décembre 2015, à renouveler ensuite tous les quatre ans. Seules les entreprises ayant mis en place un SME certifié ISO 50001 seront exemptées de cet audit.
 
Au sein de l’enseigne E. Leclerc, des adhérents se sont emparés du sujet et se sont rapprochés de Teeo, une entreprise qui a fait du management énergétique son credo. A ce jour, Teeo a accompagné une trentaine de GMS dont une quinzaine de magasinsE. Leclerc. Certes, bon nombre de dirigeants n’ont pas attendu les législations pour tenter de réduire leurs coûts fixes, mais la loi DDADUE pousse à plus d’excellence.
 
Les adhérents e.Leclerc clairement engagés dans le management énergétique
 
Dans le cas du Leclerc Le Tampon à La Réunion, Laval Ho Kin, co-dirigeant, a mis à profit un agrandissement du magasin pour s’engager dans la norme ISO 50 001. « Nous avons reçu notre certification en avril 2014, et depuis, notre facture énergétique n’a pas bougé alors que notre magasin est passé de 2500 à 3000 m², commente le dirigeant. Au début, il a été difficile d’impliquer le personnel mais à force de sensibilisation, nous avons réussi à les faire adhérer. La solution de Teeo nous a particulièrement aidé dans le management du projet.»
 
En Haute-Garonne, le E.Leclerc Roques, déjà pionnier du drive dans l'enseigne, a déjà travaillé sur la réduction de ses déchets terminant même sur une facture positive, et depuis 2011 le système d’éclairage a été modernisé pour diminuer son coût. Didier Giry, le directeur du magasin s’annonce  « Persuadé que la maitrise énergétique participe à court terme à renforcer la compétitivité des entreprises par la baisse des coûts. » Et il va même plus loin en prenant des engagements : « nous avons souhaité fixer de nouvelles ambitions : réduire de 5% par an nos dépenses énergétiques et s’engager dans la certification ISO 50001 pour notamment renforcer nos points de mesure et atteindre notre objectif. »
 
Au-delà de la réduction de la facture et de la législation, les centres utilisent également cette norme comme vecteur de communication auprès du grand public. 
 

1 commentaire

Nicolas

14/08/2015 12h06 - Nicolas

C'est une très bonne chose que les hyper marchés se mettent à la norme iso 50 001 ! c'est dans le sens de la marche avec la loi ddadue sur l'obligation de réaliser un audit energetique (plus d'info sur http://www.loi-ddadue.fr pour les curieux). En tout cas, bravo a Leclerc et que les autres magasins prennent l'exemple !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message