E.Leclerc vendra du carburant à prix coutant du 18 décembre au 2 janvier

|

L’opération va concerner 713 stations-services du réseau de l’enseigne, fidèle à la posture de défense du pouvoir d’achat promue par le distributeur.

L'opération est un grand classique, notamment pendant les vacances scolaires.
L'opération est un grand classique, notamment pendant les vacances scolaires.

C’est devenu une habitude dès lors que les tensions apparaissent sur le pouvoir d’achat : les enseignes jouent la carte du carburant vendu à prix coutant. Et comme souvent, c’est E.Leclerc qui dégaine le premier en annonçant cette opération qui s’étalera du 18 décembre au 2 janvier dans les 713 stations-services de son réseau (le fuel domestique n’est pas concerné, ni les stations de l’enseigne présentes sur autoroute). Lors de la dernière opération similaire effectuée par E.Leclerc du 15 octobre au 13 novembre, l’enseigne avait constaté une hausse de la fréquentation de 30% à la pompe. Et selon les chiffres de l’Observatoire E.Leclerc des nouvelles consommations, "près de 50% des Français ont déjà limité leurs déplacements pour des raisons financières" et les prix toujours élevés du carburant "ont un impact important sur le budget des ménages français, qu’ils sont 35% à avoir limité pour Noël cette année".

Le sujet du prix des carburant est sensible, comme en témoignent les échanges, par messages interposés au mois d'octobre, avec la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili. Elle avait alors demandé aux distributeurs de réduire leurs marges sur le carburant, entraînant notamment une réponse de Système U qui avait joué la carte transparence sur la décomposition des prix, pointant le fait que la marge du distributeur sur le carburant était d'un à deux centimes par litre seulement.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter