easyJet voudrait se lancer dans le hard discount alimentaire

|
Easy jet

Sir Stelios Haki-Iannou, le fondateur d'easyJet et entrepreneur d'origine chypriote, pourrait créer une enseigne de grande distribution dont les prix sont encore plus bas que que ceux de Lidl et Aldi en Grande-Bretagne, d'après plusieurs médias britanniques.

Après easyBus, easyGym ou encore easyPizza, easyGroup s'attaquerait au marché ultra-concurrentiel de la grande distribution. "J'ai le sentiment qu'il y a une lacune dans le marché de la distribution alimentaire - une niche en-dessous de certaines enseignes alimentaires comme Aldi et Lidl", rapporte Sky News.

La nouvelle enseigne, baptisée easyFoodstore, se concentrera sur la vente de produits "sans marque" et à longue conservation, comme les conserves et les féculents. Le choix devrait être restreint. "easyFoodstore souligne la nécessité de fournir au jour le jour des denrées alimentaires de base", a expliqué Sir Stelios Haki-Iannou.

Un site pilote aurait déjà été choisi; Croydon, une ville au sud de Londres. Quant au site easyFoodstore.com, il serait actuellement en préparation.

Il faut donc maintenant savoir s'il s'agit d'une idée folle. Celle d'un entrepeneur qui croit que le commerce est un métier simple et sans risque et qui se cassera rapidement les dents face à des concurrents plus coriaces que prévu mais aussi face à la difficuté de ce métier (achats, logistique, vente...). Un métier qui affiche de faibles marges... 

Ou si, bien au contraire, Sir Stelios Haki-Iannou est dans le vrai. Puisque le hard discount s'embourgoise (plus de références, des magasins plus grands et de plus en plus de marques nationales) et que la question du pouvoir d'achat est plus importante que jamais pour les consommateurs, il y aurait bel et bien de la place pour une chaîne véritablement low-cost. Notamment lorsque le groupe en question possède déjà une marque forte et légitime sur la question des prix bas.

Rappelons qu'en France, le Hard Discount souffre toujours et cède sur la P7, 0,8pt de part de marché à 12,4%. Un repli lié en partie aux enseignes Dia et Lidl (source: Kantar).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter