Eataly Paris : ouverture prévue en février 2019

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L’état-major du groupe Galeries Lafayette, Nicolas Houzé, son directeur général en tête, ont fait un point en petit comité, ce mercredi 21 mars, sur l’avancée des travaux menés derrière le BHV Marais pour accueillir Eataly, livrant des premiers éléments sur cette inauguration très attendue qui va faire la part belle à la restauration.  

Eataly Marais : 2500 m², 7 restaurants pour 2500 couverts/jour espérés...
Eataly Marais : 2500 m², 7 restaurants pour 2500 couverts/jour espérés...

Le chantier du futur flagship d’Eataly à Paris, ce concept qui mélange dans un même espace restauration et ventes de produits alimentaires italiens de qualité, dont la gestion a été confiée en franchise au groupe Galeries Lafayette avance bon train. Dans la foulée d’une visite de Lafayette Anticipations – la fondation d’entreprise – ouverte le 10 mars dernier sur 2200 m² après plusieurs années de travaux et 12 millions d’euros investis, Nicolas Houzé, le directeur général du groupe Galeries Lafayette, accompagné des responsables du projet, ont fait un point, en petit comité, ce mercredi 21 mars, sur l’avancée des travaux menés derrière le BHV Marais et l’écosystème urbanistique qu’il déploie pour accueillir Eataly. La fondation, Eataly et le BHV Marais devant à terme être reliés entre eux et accueillir également une poignée de boutique branchées - comme ce Bapestore, ouvert début décembre et dédié à la marque de "streetwear", voire de "skatewear", très branchée qui fait un malheur chez les 18/24 ans – pour former une sorte de « village marchand et culturel », selon les mots de Guillaume Houzé, président de Lafayette Anticipations.

 pic.twitter.com/iJQvFUSIW6

7 restaurants et un parcours revu

Situé entre la fondation et le BHV Marais et entre les rues sainte Croix de la Bretonnerie et du Temple, le site d’Eataly qui est en plein travaux actuellement devrait ouvrir ses portes au public en février 2019, a indiqué Nicolas Houzé, au milieu du chantier. « 7 points de restauration sont prévus sur les 2500 m² du futur magasin », a détaillé Guillaume Pates, directeur des achats du groupe Galeries Lafayette, en charge de la partie marchandise du projet. Ils devraient occuper le sous-sol et le 1er étage du magasin, le rez-de-chaussée étant réservé à un vaste espace épicerie qui se prolongera dans une cour sur les fruits et légumes, sans doute proposés sous forme d’un vaste marché traditionnel, et qui ouvriront eux même sur un Eataly Café…

2500 couverts/jour attendus

L’idée est ainsi de faciliter la circulation dans l’espace de vente en disposant les points de restauration en bout de parcours, une évolution forte par rapport aux premières configurations des magasins Eataly qui mélaient restauration et ventes, parfois dans un joyeux désordre, notamment aux heures de repas. Ce qui est devenu un problème sur certains sites. Car depuis les glorieux débuts de cet étonnant concept de distriration (contraction de distribution et restauration), le poids de la restauration n’a cessé d’augmenter pour représenter aujourd’hui plus de la moitié des ventes assurent les responsables du projet. Pour donner un ordre d’idée, les concepteurs estiment qu’ils serviront 2500 couverts en moyenne chaque jour sur ce site qui sera ouvert jusqu’à minuit, tous les jours, dimanche compris. Si on estime que le ticket moyen sur ce genre de site peut avoisiner une vingtaine d’euros, le chiffre d’affaires total de la seule restauration pourrait frôler les 18 millions d’euros.    

Même si ces chiffres sont des extrapolations, on comprend mieux le soin porté à l’implantation des différents points de restauration. A Eataly Paris, la trattoria, le point le plus chic du magasin avec un ticket aux alentours de 50 euros, sera implantée au sous-sol à côté d’une cave de plus 800 vins italiens qui devrait être l’un des musts du site. Quant aux coins de dégustation des pizzas et des pâtes, traditionnellement les plus fréquentés, ils seront situés au premier étage afin de garantir une certaine fluidité de passage entre les rayonnages de l’épicerie au rez-de-chaussée. Encore 11 mois d'attente. 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA