EBAY, le big bazar de l'internet

|

Le site internet de vente aux enchères historique a fait évoluer son business model au fil du temps. Il cherche aujourd'hui à s'imposer comme une plate-forme de référence pour tous les achats sur le web.

E-Bay
E-Bay© DR

L'histoire commence en 1995, aux États-Unis, par la vente, pour 15$, d'un pointeur laser défectueux sur le site Auction Web, créé par Pierre Omidyar pour faire plaisir à sa femme, collectionneuse d'objets. Le site sera, par la suite, renommé eBay. Très vite profitable, la start-up de San José, en Californie, réalise dès 1999 un bénéfice de 10 millions de dollars, pour un chiffre d'affaires de 225 millions, et sera introduite en Bourse en septembre 2008.

 

 

Chocolat

En France, la naissance d'eBay remonte à février 2000, avec l'absorption du site de vente aux enchères iBazar, créé en octobre 1998 et leader de son secteur dès 1999. Le premier objet vendu sur eBay France est... une médaille en chocolat ! Elle s'échange au prix de 1 043 € avec 257 enchères. À cette époque, les produits disponibles sont surtout vendus et achetés par des collectionneurs. Depuis, 224 millions d'articles ont été commercialisés sur le site, soit 3,5 articles par citoyen français, dont plus de 33 millions d'articles de mode et 22,9 millions d'objets high-tech.

 

Place aux pros

En 2004, le site, qui recense déjà plus de un million de clients, s'ouvre aux vendeurs professionnels et intègre PayPal, système de paiement électronique, acquis par la société en 2002. eBay quitte ses locaux parisiens de Stalingrad pour s'installer dans un immeuble dans le quartier de la Bourse et ouvre, en 2006, une boutique automobile. Deux ans plus tard, la marque, qui, entre-temps, a multiplié ses clients par dix, démarre la catégorie immobilier et lance une première application iPhone.

 

Nouvelles stratégies

L'ouverture aux annonces gratuites, en 2009, signe une réorientation de son business model. Au plan mondial, les enchères ne représentent plus que 51% des ventes, contre 49% pour les prix fixes, et le site connaît alors un certain déclin avec, pour la première fois, une audience et un chiffre d'affaires en baisse. Pénalisé par la crise économique, le site - concurrencé par la market place d'Amazon et, en France, par des acteurs locaux, comme Price Minister, et des initiatives gratuites, comme leboncoin.fr - paie aussi l'augmentation de ses tarifs de mise en vente qui le coupe de sa base de vendeurs.

 

Fashion

Il réagira par des baisses de ses tarifs et l'introduction, en 2010, de sa boutique de marques. Une politique qu'il entend poursuivre en 2011. « Nous allons étoffer notre offre et, notamment, notre offre mode, en levant les freins financiers ou techniques qui empêchent encore les professionnels de nous rejoindre », assure Yohan Ruso, directeur général France.

 

Mobilité

Autre axe de développement : le commerce mobile. « En France, un achat est réalisé toutes les trois secondes sur nos plates-formes mobiles », se réjouit Yohan Ruso. Et pour cause : de 420 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2009, elles ont dépassé les 2 milliards en 2010 !

EBAY EN DATES

  • 2000 : iBazar.fr devient eBay.fr. Les objets de collection sont en tête des ventes.
  • 2001 : Apparition des Boutiques eBay.
  • 2004 : Intégration de PayPal. Plus de 1 million de clients recensés. Au top des ventes , les bijoux et les montres.
  • 2006 : Lancement d'eBay Auto. Une Ferrari Superamerica atteint 267 150 €. Au top des ventes, les loisirs créatifs.
  • 2008 : Lancement d'eBay Immo, une application iPhone. Plus de 10 millions de clients recensés. Au top des ventes, les DVD.
  • 2009 : Lancement des petites annonces gratuites. Au top des ventes, les accessoires et vêtements pour femmes.
  • 2010 : Lancement du programme Boutiques de Marques pour les marques et les grandes enseignes.

EN CHIFFRES

  • 15 millions de membres en France.
  • 11 millions de visiteurs uniques mensuels.
  • 12 millions d'objets proposés dans 5 500 catégories.
  • 25% d'enchères dans les transactions.
  • 120 salariés en France.
  • 9,2 Mrds $ Le chiffre d'affaires mondial en 2010.
  • 2,2 Mrds $ de résultat net.
  • 2 Mrds $ de CA des transactions sur mobile.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Article extrait
du magazine N° 2181

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message