eBay parie sur la pub et le paiement pour poursuivre sa croissance

|

400 000 vendeurs font aujourd'hui de la publicité sur la marketplace, qui annonce un chiffre d'affaires de 2,65 milliards de dollars au troisième trimestre, satisfaisant pour les analystes.

eBay
eBay© eBay

Au troisième trimestre eBay tire son épingle du jeu, malgré la pression croissante dans l'e-commerce que lui mettent les géants de la distribution comme Walmart, et les coups de boutoirs réguliers qu'Amazon assène sur la tête de la marketplace américaine. La société engrange un chiffre d'affaires de 2,65 milliards de dollars, contre 2,41 milliards à la même période en 2017. L'annonce de ces résultats financiers légèrement supérieurs aux attentes des analystes a fait bondir de 4% la valeur des actions d'eBay le 30 octobre. La société a enregistré des bénéfices nets de 720 millions de dollars, contre 520 au troisième trimestre 2017. Le nombre d'acheteurs actifs dans le monde de la place de marché, spécialisée dans la vente de biens d'occasion, a crû de 4% sur un an à 177 millions. Même si Amazon écrase son concurrent avec ses 300 millions d'utilisateurs actifs, eBay reste un gros retailer.

La marketplace compte faire décoller son chiffre d'affaires grâce à deux activités : le paiement et la publicité. "Au cours de ce trimestre, nous avons continué à réaliser des investissements fondamentaux pour améliorer la compétitivité à long terme de notre place de marché et pour créer à l'avenir des opportunités de croissance significatives. […] Nous allons continuer à améliorer notre expérience utilisateur et positionner eBay pour de futurs succès en mettant en place des initiatives pour croître dans la publicité et le paiement", résume le PDG de l'entreprise Devin Wenig.

400 000 vendeurs font aujourd'hui de la publicité sur la plateforme. A date, plus de 160 millions de produits ont été mis en avant par eBay moyennant finance. eBay a mis fin à son partenariat avec PayPal en février et travaille désormais principalement avec les fintech Adyen, Square et Apple Pay, utilisé aujourd'hui dans 12% des cas pour les transactions réalisées depuis iOS. La compagnie a investi pour proposer une nouvelle expérience de paiement à ses utilisateurs, disponible aux USA depuis un mois et a traité jusqu'ici 38 millions de dollars de transactions.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message