Échalotes et oignons, destination

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Approvisionner des échalotes et des oignons de Roscoff à Singapour, telle est l'activité de Pascal Jaouen, qui a monté son entreprise spécialisée dans le grand export, nommée French Produce Trading. À l'origine, l'exportateur s'intéresse au marché nord-américain. Les répercussions du conflit à propos du boeuf aux hormones diminuent par trois la quantité de produits acheminée pendant neuf ans (soit jusqu'en 2009), il faut donc trouver d'autres marchés : « Singapour nécessite un coût de transport plus important, mais c'est une grande place financière. C'est un pari sur le long terme », observe l'intéressé.

Les produits de Prince de Bretagne, avec qui Pascal Jaouen collabore depuis 2003, sont d'abord envoyés à Rungis pour consolider les containers. « Pour livrer les produits Prince de Bretagne au magasin Cold Storage, l'enseigne de Singapour n'exige aucun étiquetage particulier », assure Pascal Jaouen.

 

Économique, écologique et gastronomique

Le packaging et le vocabulaire français font leur effet en Asie du Sud-Est. Ces échanges par voie maritime « pour des coûts de transports moins élevés et une solution davantage écologique » se sont multipliés devant le succès des produits « qui rappellent la gastronomie française ». Une fois sur place, l'entreprise Trade Venture International s'occupe de les distribuer à Cold Storage ou à la RHF.

En 2010, le partenariat avec le distributeur singapourien représentait 4% des volumes de sa société ; depuis, il a doublé « et, à terme, j'aimerais que cela représente 20% de mon chiffre d'affaires », s'enthousiasme le directeur. Pour cela, il prospecte déjà pour envoyer d'autres produits. Les légumes Lunor et la ratte du Touquet comptent aussi parmi ces envois. Mais se diversifier n'est pas toujours chose aisée, assure Pascal Jaouen : « Le voyage en bateau dure quatre semaines, il faut donc des produits de grande qualité qui puissent supporter le transport. »

EN CHIFFRES

2,3 M € Le CA prévisionnel 2012

2,2 M € Le CA 2011

8% La part des échalotes et oignons vendus sous marque Prince de Bretagne à Cold Storage en 2011

Sources : Deloitte, Feef

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2243

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA