Eco-Emballages revoit à la hausse la contribution des entreprises

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Objectif: réduire le nombre et les poids des emballages à la source.

Eco-Emballages, l'éco-organisme gérant le financement du tri des emballages, a indiqué lundi avoir revu à la hausse la contribution des entreprises pour les inciter à une "réduction à la source" du nombre et du poids des emballages et améliorer les taux de recyclage.

L'objectif du Grenelle de l'environnement est de parvenir à 75% de recyclage des déchets d'emballage ménagers en 2012. Le taux attendu pour 2011 est de 65%.
Eco-Emballages, qui gère les contributions financières des entreprises pour les redistribuer aux collectivités effectuant le tri, a adopté "un nouveau tarif valorisant fortement la réduction à la source des emballages", a indiqué son directeur général, Eric Brac de la Perrière.
"Sur les six prochaines années, les entreprises ont accepté de mettre 4 milliards d'euros dans le recyclage. En comparaison, elles avaient également mis 4 milliards sur les 18 dernières années", a-t-il affirmé.
Ce tarif s'accompagne de bonus/malus.
Les entreprises bénéficieront de ristournes si elles mettent sur le marché des "emballages qui se recyclent bien", des emballages qui "comportent des recommandations sur le geste de tri pour aider le consommateur" ou qui incitent le consommateur à utiliser des recharges.
A l'inverse, un malus s'appliquera pour les "emballages qui perturbent le tri ou le recyclage", a précisé M. Brac de la Perrière. C'est le cas par exemple d'une bouteille en plastique PET avec une étiquette en PVC, qui laisse des traces noires au recyclage.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA