Ecocert mise sur l’international

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
Logo Ecocert

L’organisme certification indépendant Ecocert, qui compte aujourd’hui 23 filiales à travers le monde, mise sur l’international pour relever le défi environnemental. Ces implantations à travers le monde permettent ainsi de compenser le manque de production certifiée bio du territoire français et européen tout en garantissant aux consommateurs une traçabilité et la conformité des produits importés au sein de l’Unio Européenne. Ecocert est présent sur les marchés de consommation dont les réglementations sont reconnues « équivalentes » (UE, USA, Canada et Japon) et dans les BRICS (Brésil, Inde, Chine et Afrique du Sud). Par cette présence dans les pays exportateurs de matières premières, Ecocert apporte son expérience et son savoir-faire afin de mettre en place des systèmes de contrôle. Les réglementations nationales sont donc en plein développement : en 2010, 84 pays ont leur propre réglementation versus 74 en 2009. Des projets sont en cours dans 25 pays dont 2 en Europe, 9 en Asie, 3 en Amérique et 11 en Afrique. Par ailleurs, l’organisme étend sa démarche d’innovation en participant à des projets européens pour créer de nouveaux outils. Dans ce cadre, Ecocert collabore avec l’Agence Spatiale Européenne (ESA) pour une certification efficace grâce à l’observation par satellite. Les pratiques de l’agriculture conventionnelle et biologique étant différentes, les champs cultivés en bio peuvent être identifiés depuis l’espace. Les résultats des essais atteignent déjà des taux d’exactitude de 80 à 100 %.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA