Edeka espionne aussi ses salariés

|

Les scandales se suivent et se ressemblent en Allemagne. Après Lidl et Schlecker, c'est à Edeka de se faire épingler pour des affaires d'espionnage sur ses salariés. Selon « Süddeutsche Zeitung » et « Allgäuer Zeitung », Edeka Südbayern a placé des caméras dans un de ses entrepôts pour surveiller son personnel : des employés ont dû démissioner pour avoir volé... une bouteille d'eau. Cette affaire jette un nouveau discrédit sur les distributeurs allemands. Pourtant, Lidl, souvent décrié et qui défrayait encore la chronique il y a peu (voir LSA n° 2039), a connu en 2007 « une des meilleures années de son histoire » selon Klaus Gehrig, le DG du groupe Schwarz, propriétaire de la chaîne. En avril 2008, ses revenus se sont envolés de 20,8 % par rapport à avril 2007, selon une étude de l'institut GfK. Si les consommateurs sont choqués par ces affaires, leur amour des petits prix est plus fort que tout...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2051

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres