Égalité professionnelle : l’écart entre la théorie et la réalité

|
Générique
Générique © DR

L'idée est belle, mais son application plus complexe. Les résultats d'une vaste étude réalisée par l'Apec auprès de 1 001 personnes en charge de l'égalité professionnelle et qui viennent d'être publiés le confirment : si l'égalité professionnelle entre hommes et femmes fait partie des priorités (pour 75% d'entre elles), elle ne vient pas en tête, mais loin derrière le recrutement, la mobilité interne, la fidélisation... Certaines inégalités sont massivement admises, comme la promotion (76% pensent qu'il est moins facile de réussir quand on est une femme), mais d'autres beaucoup moins (l'écart de rémunération). Parmi les sept domaines concernés par la loi sur l'égalité professionnelle, les entreprises privilégient les conditions de travail, mais délaissent l'équité en termes de rémunération, de formation, de promotion... Près de la moitié (42%) la jugent contraignante, et beaucoup se retrouvent finalement désemparées. Un gros tiers aimeraient un « guide opérationnel sur la façon de s'y prendre »...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2229

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous