EL CORTE INGLÉS, le culte du grand magasin

|

Son modèle importé d'Amérique et une diversification prudente ont fait la fortune de ce groupe familial aujourd'hui pénalisé par son image haut de gamme.

- Cuba La Havane, années 30. D'origine asturienne, Ramon Areces fait ses armes à El Encanto, un grand magasin créé par des compatriotes et copié sur ceux de New York ou de Los Angeles. De retour à Madrid en 1935, il reconvertit en bazar un tailleur pour enfants, El Corte Inglés (littéralement : la coupe anglaise), résiste à la guerre civile puis, en 1939, s'installe sur 2 000 m² calle Preciados.

- Madrid En 1945, Ramon Areces, avec l'appui de son oncle, César Rodriguez, que certains considèrent comme le vrai fondateur d'El Corte Inglés (le groupe cultive une certaine opacité) introduit la vente par départements. Débute la concurrence avec Galerias Preciados, chaîne de grands magasins créée par une autre branche familiale. Dans les années 50 et 60, le choc entre ces enseignes révolutionne la distribution espagnole : soldes, campagnes de pub massives, etc. Après Madrid, El Corte Inglés ouvre à Barcelone (1962), puis dans le reste du pays.

- Rachat de Galerias Preciados En 1989, à la mort de Ramon Areces, son neveu Isidoro Alvarez devient président. Alors que Galerias Preciados emprunte et entre en Bourse, El Corte Inglés s'autofinance et se diversifie pas à pas : agences de voyages en 1969, hypermarchés Hipercor en 1989, etc. En 1995, lourdement endettés, les 22 magasins de Galerias Preciados tombent dans son escarcelle et lui permettent de doubler de taille. Le début d'une décennie prodigieuse.

- Internationalisation Rompant son isolationnisme, le groupe ouvre au Portugal (2001), crée une chaîne de bricolage (Bricor), etc. L'économie espagnole vit alors sur un nuage. Malgré son image haut de gamme, El Corte Inglés offre un choix et une qualité de service qui lui font atteindre, en 2008, 10,8 millions de cartes de fidélité ! En revanche, il anticipe mal la crise et attend la fin 2008 pour lancer Aliada, une marque d'alimentation premier prix pour les supermarchés de ses grands magasins.

- Changement générationnel Détenu par les descendants de Ramon Areces, au premier rang desquels Isidoro Alvarez, et géré à travers une fondation, le distributeur paraît se chercher. Aux conflits familiaux dans son actionnariat s'ajoutent des diversifications risquées : la chaîne de magasins de mode Sfera, censée concurrencer Zara, ou les supermarchés Supercor. Autre difficulté : le vieillissement des cadres et de la clientèle habituelle des grands magasins. Mais son image de qualité et sa capacité à investir tous les créneaux de la distribution en font toujours une enseigne chère au coeur des Espagnols et une vitrine sans égale pour les marques étrangères.

EL CORTE INGLÉS EN DATES

1888 Création du grand magasin El Encanto à La Havane, futur modèle d'El Corte Inglés.

1936 Ouverture du premier El Corte Inglés à Madrid, calle Preciados, sur 2 000 m2.

1949 Le groupe se dote d'un bras industriel : Induyco.

1962 Ouverture d'un second grand magasin à Barcelone, place de Catalogne.

1969 Début de la diversification avec Viajes El Corte Inglés.

1979 Lancement de l'enseigne d'hypermarchés Hipercor.

1995 Rachat de son rival historique, Galerias Preciados.

2001 Ouverture du premier El Corte Inglés portugais à Lisbonne.

2009 El Corte Inglés devient le second opérateur de grands magasins au monde, derrière Sears et devant Macy's.

EN CHIFFRES

17,3 Mrds € de chiffre d'affaires en 2008.

382 M € de bénéfice net en 2008.

6 enseignes dont 71 grands magasins El Corte Inglés, 36 hypermarchés Hipercor, 187 convenience stores Opencor et 83 supermarchés Supercor (chiffres du dernier exercice).

97 000 employés.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2138

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres