Electro Dépôt peaufine son premier corner chez Auchan

|

Ce 16 octobre, Electro Dépôt a inauguré comme prévu son premier corner dans l’hypermarché Auchan de Bagnolet (93), sur 1 000 m² et avec une offre adaptée. LSA republie l'article paru fin septembre dans son magazine et sur le web qui détaillait le contenu du corner et les ambitions des 2 partenaires. Au-delà de ce test, l’enseigne d’électrodomestique low cost reprendra en 2020 son expansion en France et en Belgique.

"Il y aura plus de produits blancs, de PEM, d’accessoires et de consommables, avec un zoom sur la téléphonie."
Stéphane March, président d’Electro Dépôt
"Il y aura plus de produits blancs, de PEM, d’accessoires et de consommables, avec un zoom sur la téléphonie." Stéphane March, président d’Electro Dépôt© dr
C’est le sujet d’actualité ! En France mais aussi à l’étranger, le modèle de l’hypermarché cherche des voies de renaissance. « Auchan nous a sollicités au même titre que Boulanger pour créer des shops-in-the-shop, sur des métiers et des catégories nécessitant l’expertise de spécialistes. Ils nous ont proposé l’hyper de Bagnolet, en Seine-Saint-Denis, et nous avons saisi immédiatement l’opportunité », indique Stéphane March, président d’Electro Dépôt depuis un an après le départ à la retraite du fondateur, Pascal Roche.

L’ouverture de ce corner est prévue le 16 octobre. Il s’étendra sur 1 000 m² au premier niveau de l’hyper, à la place de l’ancien rayon équipement de la maison. Une surface assez proche de la moyenne des Electro Dépôt en France qui est de 1 300 m². La taille de ce premier corner va permettre à l’enseigne de déployer la quasi-­totalité de son offre, adaptée à la zone de chalandise de Bagnolet. Un test qui soulève déjà des questions. « En termes de fréquence de visites, par exemple ! En moyenne, les clients des enseignes électro­domestiques viennent deux fois par an, contre deux à trois fois par mois dans l’alimentaire », rappelle Stéphane March. En sachant que le marché est atone depuis plusieurs années, avec une déflation rapide des produits technologiques et peu d’innovations disruptives. « Au-delà, on n’a peu d’informations fiables sur les résultats des corners déjà testés par d’autres enseignes. L’enjeu reste de savoir comment attirer les clients en hyper et de leur donner envie de revenir. À nous de jouer ! », poursuit-il. Déjà présente à 10 km de Bagnolet avec son dépôt de Rosny-sous-Bois, l’enseigne ne redoute pas de cannibalisation, l’offre low cost d’Electro Dépôt s’adressant parfaitement, selon son président, à la typologie de la zone de chalandise. « Il s’agit avant tout d’un test que nous nous donnerons le temps d’évaluer . »

Des améliorations en interne

Après 8 ouvertures en 2018 (6 en France, 1 à Valence en Espagne et 1 à Courtrai en Belgique), Electro Dépôt a marqué une pause cette année, excepté la création de son quatrième dépôt ibérique à Leganes (le troisième autour de Madrid), le 9 mai. « En 2019, l’objectif est d’investir dans la maintenance de notre parc en France, avec 15 remodelings dans nos dépôts qui en avaient le plus besoin et des adaptations du concept avec la mise en avant du PEM dans des gondoles basses, ainsi que des aménagements pour une plus grande convivialité dans le parcours client. Et nous avons réagencer les espaces click & collect dans les plus anciens dépôts », précise Stéphane March.

Parallèlement, un système d’encaissement a été développé en interne pour réduire de 20 % le temps de passage en caisse, l’une des rares critiques faites à l’enseigne. De même, les équipiers sont dotés d’une application sur smartphone leur permettant de commander des produits non présents dans les rayons, d’éditer des balisages, de consulter la disponibilité de l’offre dans tous les dépôts et, enfin, de préparer le passage en caisse dans une logique de queue boosting, le paiement se concrétisant toujours sur les TPE. L’expansion reprendra en 2020 avec l’ouverture d’au moins trois dépôts en France, plus deux ou trois transferts, et autant en Belgique. Et, puis, il y aura les premiers enseignements du corner de Bagnolet. « Malgré une année impaire, donc sans Coupe du monde de football, les ventes en France progressent de 2 % depuis janvier sans ouverture supplémentaire, ce qui n’est pas si mal », se félicite Stéphane March. 

Etienne Hurez, le Directeur général de Boulanger, le grand-frère d'Electro Dépôt a apprécié l'initiative en tout cas, se fendant ce matin d'un post sur linkedIn.. 

 

 

 

Les chiffres d'Electro Dépôt
90 dépôts dont 80 en France
6 ouvertures prévues en 2020
735 M € : le CA HT 2018 en France (à + 5 %), 8 % en e-commerce et 40 % avec ses 8 MDD
1 700 collaborateurs

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2572

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message