Electrolux fragilisé par les hausses de prix de matières premières

|

Les bénéfices d'Electrolux ont fondu de 46% au deuxième trimestre à 61 millions d'euros

L'action du géant suédois de l'électroménager Electrolux chutait lourdement de plus de 10% mardi matin après la publication de résultats décevants et l'annonce d'une fin d'année "difficile". Le numéro 2 mondial du secteur a annoncé avant l'ouverture une chute de 46% de ses bénéfices au 2e trimestre à cause de prix élevés des matières premières et d'une demande faible et la situation ne devrait pas s'améliorer significativement d'ici la fin de l'année.
Entre avril et juin, Electrolux a dégagé un bénéfice net de 561 millions de couronnes (61 millions d'euros), contre 1,03 milliard de couronnes un an plus tôt, sous les attentes moyennes des analystes d'un bénéfice de 649 millions de couronnes.
Le chiffre d'affaires a lui aussi chuté de 12% à 24,14 milliards de couronnes, selon le rapport financier du groupe, là encore plus que la baisse de 9% attendue par les analystes selon Dow Jones Newswires.
"Comme attendu, une faible demande sur nos principaux marchés, des prix en baisse et des coûts des matières premières en hausse ont eu un impact négatif sur nos résultats du deuxième trimestre", commente le PDG du groupe suédois, Keith Mc Loughlin, dans le rapport.
"Même si nous nous attendons à ce que la tendance aille dans une direction plus favorable se traduisant par des prix plus élevés, des coûts réduits et un marché des matières premières plus favorable, le deuxième semestre restera difficile", avertit le dirigeant.
Les résultats devraient être supérieurs à ceux du premier et du deuxième trimestre mais inférieurs à ceux du deuxième semestre 2010, indique Electrolux.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message