Emballages : les consommateurs veulent plus d'évolutions

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Pour la première fois, Citeo a décrypté les habitudes des consommateurs en amont de leur acte de consommation. Une étude réalisée par Action Plus pour Citeo dans une cinquante hypermarchés et magasins de proximité, toutes enseignes confondues, livre ses enseignements sur le rapport des consommateurs à leurs emballages. Voici les 10 principaux enseignements.

Les consommateurs sont de plus en plus attentifs aux emballages des produits qu'ils achètent.
Les consommateurs sont de plus en plus attentifs aux emballages des produits qu'ils achètent.© viperagp - Fotolia.com

 

  1. La recyclabilité apparait comme le 1er critère d’un emballage respectueux de l’environnement, et cela pour 63% des personnes interrogées.
  2. La mention « 100% recyclable » est une mention associée au respect de l’environnement pour 97% des interviewés.
  3. 90% des consommateurs s’intéressent principalement à l’emballage apparent. Ils ne sont que 8% a considéré les emballages extérieurs et intérieurs.
  4. L’enjeu du sur-emballage émerge chez les consommateurs : 65% d’entre eux affirment choisir de préférence des produits avec moins d’emballage. Ainsi, 70% des acheteurs du rayon ultra-frais estiment que le pack sans cavalier carton respecte mieux l’environnement. Idem pour 93% des acheteurs du rayon maquillage qui estiment que les produits nus respectent mieux l’environnement.
  5. Le verre et le papier carton sont positivement associés au respect de l’environnement.
  6. Les consommateurs sont perplexes quant à la recyclabilité du plastique et du métal. Ainsi, 55% des consommateurs citent le plastique quand ils jugent qu’un emballage ne respecte pas l’environnement.
  7. Le vert (à 73%) est LA couleur plébiscitée des emballages respectueux de l’environnement, suivi du transparent, du marron – de la couleur qui évoque « le « craft » plus exactement – et du blanc.
  8. Le consommateur maîtrise peu, voire pas, les notions et allégations environnementales : biodégradable, biosourcé, végétal, etc.
  9. Pour convaincre le consommateur, un emballage doit être à la fois pratique et éco-conçu. Par exemple, 100% des acheteurs de déodorants compressés citent autant le respect de l’environnement que le caractère pratique du produit pour justifier leur choix. Deux tiers apprécient que ce déodorant contienne autant qu’un déodorant de taille normale.
  10. Les efforts d’éco-conception sont perçus par le consommateur lorsqu’ils deviennent un standard de marché. Ainsi des lessives et des déodorants qui ont réussi à se compacter. De plus, les acteurs ont beaucoup communiqué sur les avantages d'acheter des produits compactés. Beaucoup plus que les champenois qui, pourtant, ont réduit le poids de la bouteille mais sans en faire un argument de vente. De ce fait, les consommateurs ne savent pas que toutes les bouteilles de champagne sont allégées.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA