Emmanuel Faber remet Danone sur les rails

|

BILAN Le géant laitier a renoué avec la rentabilité et toutes ses activités sont en progression en 2015. Un beau premier bilan pour le directeur général, qui multiplie les plans stratégiques pour une croissance durable.

Entré chez Danone en 1997, Emmanuel Faber a été nommé, en octobre?2014, DG du groupe, comme successeur de Franck Riboud.
Entré chez Danone en 1997, Emmanuel Faber a été nommé, en octobre?2014, DG du groupe, comme successeur de Franck Riboud.

Changement de gouvernance, équipe de direction reformée, nouvelles stratégies… Dix-huit mois après son arrivée à la tête de Danone, Emmanuel Faber a mis les choses en ordre. Et les premiers résultats sont encourageants. « Trois de nos métiers sur quatre sont en progression de plus de 7% en 2015. C’est la première année où nous renouons avec la rentabilité », s’est félicité le directeur général, lors de la présentation des résultats annuels du groupe, le 23?février. Tous les voyants sont au vert, même les produits laitiers frais (+ 0,6%), qui commencent à sortir de leur torpeur. De bonnes performances qui s’inscrivent dans le plan fixé par le groupe, Danone 2020. « Notre ambition en 2020 : générer une croissance forte, rentable et durable d’au moins 5%, soit 3 à 5% sur les produits laitiers, 7 à 10% sur les eaux et la nutrition infantile, et 6 à 8% sur la nutrition médicale », chiffre Emmanuel Faber.

Des actions pays par pays

Pour y arriver, Danone lance un autre chantier : One Danone, qui consiste à mutualiser les fonctions clés (finances, RH, communication…) sur 30 plates-formes géographiques du groupe. « Cette organisation nous permettra d’être plus efficaces et réactifs aux fluctuations des marchés. Cette structure sera la colonne vertébrale de Danone », explique-t-il.

Des actions ponctuelles pays par pays seront aussi menées, comme sur les produits laitiers en France. Sur cette zone, les ventes se sont stabilisées fin 2015 et les volumes, toujours négatifs, s’améliorent. Danone compte alors continuer de rationaliser et d’utiliser au mieux ses marques. Par exemple, il a décidé de stopper la vente de ses produits laitiers pour enfants Petit Gervais et de les regrouper sur une plate-forme mondiale, Danonino. La griffe Gervais est désormais utilisée pour une gamme de produits gourmands premium dédiée aux adultes. « Les petites marques s’en sortent mieux que les grandes, comme en attestent les bonnes performances de Gervais et de Danette Liégeois », indique le DG. Par ailleurs, Danone relancera ses marques Activia et Actimel, en perte de vitesse depuis plusieurs années, à partir du troisième trimestre 2016.

Au-delà, Danone a toujours soif d’international. Le leader des produits laitiers va continuer ses opérations de croissance externe et met le cap sur l’Afrique. En 2015, trois actions y ont été menées : une hausse de sa participation dans le capital de Centrale Danone au Maroc et dans celui de l’africain de l’Ouest Fan Milk et, il y a quelques jours, une acquisition de la société égyptienne Halayeb for Dairy Products and Juice. Confiant, Emmanuel Faber mise sur une croissance tactique pour 2016, avec une hausse de son chiffre d’affaires de 3 à 5 %. Pas de doute, la nouvelle ère Danone est en marche.

+ 4,4 %

L’évolution du CAà données comparables en 2015, à 22,4 Mrds €

+ 7,4 %

Le résultat net, à 1,2 Mrd €

Source : Danone

Tous les pôles en positif

Chiffre d’affaires et évolution des différentes activités du groupe en 2015

Source : Danone

Trois activités sur quatre connaissent une croissance de plus de 7 % en 2015, et le groupe veut encore accélérer avec son plan Danone 2020.

Les pistes de croissance

  • Le projet One Danone, initié début 2015, veut mutualiser et centraliser les fonctions clés sur 30 plates-formes géographiques du groupe afin d’être plus réactif aux fluctuations des marchés.
  • Entouré d’une nouvelle équipe de direction, le DG a lancé un plan stratégique de transformation, Danone 2020, pour générer une croissance rentable, forte et durable d’au moins 5%.
  • Cap sur l’Afrique. Le groupe international a réalisé trois opérations (augmentations de capital et acquisitions) surce continent au coursdes derniers mois.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2402

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous