En 2015, le pouvoir d’achat devrait enregistrer sa plus forte croissance... depuis 2007 [Insee]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le pouvoir d’achat des ménages devrait progresser de 1,9% en 2015, malgré la faible augmentation des rémunérations. La raison ? Grâce à la très faible inflation et la baisse du prix du pétrole. Ramenée au niveau de chaque ménage, la croissance du pouvoir d’achat serait de 1,4%, la plus forte depuis 2007.

Le pouvoir d'achat progresserait de 1,9% en 2015,  selon l'Insee
Le pouvoir d'achat progresserait de 1,9% en 2015, selon l'Insee© dragonstock - Fotolia

Guerre des prix en alimentaire, baisse du prix du pétrole qui fait chuter les factures de fioul et de carburant... Autant de facteurs qui devraient faire progresser le pouvoir d’achat en 2015. Ce qui devrait soutenir la consommation ! Et ce malgré une faible augmentation des rémunérations. Le taux de croissance du PIB est d’ailleurs désormais attendu pour 2015 à 1,2%, un niveau inespéré pour le gouvernement il y a encore six mois. Et si l’emploi décollait, comme il est désormais probable, les chiffres pourraient être encore meilleurs.

Revenus du travail et de la propriété

"En 2015, les revenus d’activité reçus par les ménages progresseraient au même rythme qu’en 2014 (+1,4 %). La masse salariale reçue ralentirait à peine (+1,5 % après +1,6 %) comme le salaire moyen par tête, analyse l’Insee. En outre, les revenus de la propriété rebondiraient en 2015 (+0,9 % après -2,2 %), du fait notamment des dividendes. Enfin, l’excédent brut d’exploitation des ménages purs accélèrerait (+1,9 % après +0,6 % en 2014), avec la baisse des taux sur les crédits immobiliers". Les prestations sociales seraient également à la hausse, tandis que les cotisations sociales des ménages baissent avec les récentes décisions gouvernementales pour les plus bas salaires.

La plus forte hausse depuis 2007

Au final, le pouvoir d’achat va progresser encore plus vite qu’en 2014. En moyenne sur l’année, le revenu disponible brut (RDB) nominal des ménages progresserait plus rapidement en 2015 (+2,0 %) qu’en 2014 (+1,1%) du fait du ralentissement des prélèvements obligatoires et du rebond des revenus de la propriété, explique l’Insee. Dans le même temps, l’inflation serait quasi stable (+0,1 % en 2015 après 0,0 %), de sorte que le pouvoir d’achat du RDB (Revenu disponible brut) accélère lui aussi : il augmenterait de 1,9 % en 2015 (après +1,1 %), ce qui constituerait sa plus forte hausse depuis 2007. Ramené à un niveau individuel pour tenir compte des évolutions démographiques, le pouvoir d’achat par unité de consommation progresserait de 1,4 %, après +0,7 % en 2014… Voilà des chiffres qui devraient réjouir la nouvelle ministre de la Consommation, Martine Pinville

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA