"En 2016, nous sommes passés mobile first", Jérémie Cohen, patron web d’Auchan

|

Jérémie Cohen, responsable web et mobile chez Auchan Drive, explique comment le distributeur s’est emparé du mobile pour, notamment, doper les ventes du drive, à l’occasion de la conférence de l’Adetem qui s’est penchée sur l’impact du mobile dans le retail.

Un tiers des commandes du drive sont finalisées sur les applications mobiles d'Auchan.
Un tiers des commandes du drive sont finalisées sur les applications mobiles d'Auchan.

Toujours plus de Français connectés, toujours plus de smartphones vendus -62 % de la population en est équipée. Comment les distributeurs s’emparent de cette tendance ? L’Adetem s’est penchée sur ce thème mardi 28 juin 2016. Jérémie Cohen, responsable web et mobile pour Auchan, est intervenu pour expliquer la stratégie du distributeur sur le mobile.

Un tiers des commandes drive validé via les applis

« En 2016, nous sommes passés en m »mobile first » introduit Jérémie Cohen. Comme chez de nombreux distributeurs, la part des commandes via les applications mobiles grandit sur les sites d’Auchan.fr. A ce jour, un tiers des commandes pour le drive sont validées via les applications mobiles d'Auchan. Sur ce support, le panier moyen est moins important que celui réalisé via les ordinateurs, mais le trafic est, lui, plus important. Une opportunité que se devait de saisir le retailer nordiste.

Une liste de courses automatique

Pour cela, Auchan a notamment développé la liste de course pré-enregistrée. Celle-ci est gardée en mémoire automatiquement en fonction des précédents achats « L’objectif de notre site est de permettre un gain de temps, tous nos projets pour le web vont en ce sens », soutient Jérémie Cohen.

Pour autant, le distributeur n’en oublie pas son rôle de commerçant ; il travaille ainsi la personnalisation de l'offre et des produits proposés aux clients en ligne en fonction des nouveautés et des promotions en cours.

Le mobile pour optimisier les achats en magasins

En magasin, des tests avec la technologie des beacons sont également en test, afin de pousser des notifications personnalisées sur le mobile: « On ne réfléchit pas forcément en termes de technologies mais d’usages. L’idée est d’accompagner au maximum nos clients », indique encore Jérémie Cohen. Auchan multiplie les tests via ses applis. En 2011, il avait par exemple développé avec Phoceis une aide pour anticiper ses achats en magasin et retrouver sa voiture sur le parking d'Auchan via le mobile.

Démonstration du test réalisé avec Phoceis:

 

Pour mémoire, Auchan s'est aussi essayé sur le terrain des objets connectés. En 2014, le groupe avait sorti Hiku, sorte de galet aimanté posé sur le réfrigérateur qui permet de scanner des codes-barres et de dicter sa liste de courses. « Nous sommes agnostique, nous testons donc beaucoup en coulisses. Nous croyons beaucoup aux chatbots* pour développer une relation client plus étroite. Ce qui est sûr, c’est que l’avenir du groupe sera omni canal », conclut Jérémie Cohen.

*Les chatbots sont des robots-logiciels qui, par le biais de l’intelligence artificielle, peuvent dialoguer avec le consommateur et éventuellement lui fournir des solutions à ses problèmes.

1 commentaire

Ludovic

29/06/2016 13h58 - Ludovic

Ils sont peut-être mobile first mais incapable de gérer sur leur site un email terminant par .info comme je viens d'en l'expérience ce matin. Ça fait au moins 10 ans que cette extension existe. Autant dire qu'ils ne sont pas prêt de gérer un .mobi !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nos formations

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message