En 2018, Sodebo renforce sa communication et multiplie les engagements

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Loin de se satisfaire de belles performances, le numéro un du traiteur LS entend aller plus loin. Au-delà du développement de nouvelles références, une communication musclée et de nouveaux engagements auprès des consommateurs sont au programme de 2018.

siege.jpg
siege.jpg© photos : Pierre Picard /Studio Sodebo ; dr

En 2017, l’entreprise vendéenne qui affiche un chiffre d’affaires de 434 M€ affirme une fois encore son leadership sur le rayon traiteur LS avec une part de marché de 12,1%, en croissance de 0,7 point. Sur les segments des sandwichs, des salades repas, des box et des pizzas, la marque  confirme sa place de numéro un. Enfin, elle peut aussi se targuer de figurer à la cinquième place du top 10 des fabricants de PGC-FLS qui affichent le plus fort gain de chiffre d’affaires en 2017, soit un gain de 59 M€.  A cela, Claire Moison, chef de pôle marketing chez Sodebo n’avance qu’une explication : l’innovation.   « 20% des références lancées en 2017 sont des références Sodebo. Et elles sont génératrices de valeur puisque elles sont à l’origine de 41% du chiffre d’affaires généré par les références lancées en 2017 », insiste Claire Moison. La satisfaction est d’autant plus forte que les innovations proposées par Sodebo s’inscrivent dans la pérénnité. Ainsi, trois d’entre-elles (salade &compagnie, Pizza Crust et Pasta box) figurent dans le top 15 des meilleurs lancements depuis 2009 établi par Nielsen.

Dans ce contexte favorable, Sodebo n’en reste pas moins attentive aux évolutions de comportements,  à commencer par la montée du fléxitarisme, autrement dit cette tendance des consommateurs à diminuer la part de produits carnés dans leur alimentation. A partir du mois d’avril, une nouvelle recette de Pastabox végétarienne à base de ricotta et de tomates et de poivrons sera ainsi proposée.  Sur le marché très dynamique de la pause-déjeuner, la marque entend offrir de la diversité avec de nouvelles recettes de salades repas ou une nouvelle forme –rectangulaire- de pain de mie pour le segment des sandwichs.

Une communication musclée

Au-delà de ses belles performances et du développement de nouvelles recettes, la marque entend se rapprocher des consommateurs par une communication plus musclée qui fera  la part belle au savoir-faire des salariés, avec notamment une série de vidéos tournées dans l’entreprise et dans ses différentes usines. A partir du mois d’avril, la marque affichera le logo Nutriscore sur ses produits. Selon les premières estimations communiquées par l’entreprise, 40% des références afficheront le score C, 30% la note D et le reste se partagera entre les notes A et D. « Les consommateurs sont en attente de repères nutritionnels.  Nous devons jouer le jeu de la transparence et surtout nous fixer pour objectif de faire passer 50% de nos références à la note supérieure », assure Philippe Rondeau, responsable marketing.

De nouveaux engagements sociétaux

Enfin, l’entreprise fait partie, aux côté de Terrena, de Fleury-Michon, d’Auchan Retail et d’Advitam des membres fondateurs de l’association Ferme France. La structure pilotée par Maximilien Rouer propose de mettre en œuvre une démarche collective visant à améliorer les performances sociétales des produits issus des filières agricoles. Pour cela, cinq items ont été retenus : le bien-être animal, la santé-nutrition, la traçabilité, l’environnement et la contribution au bien commun. « Ces sujets reviennent souvent dans les discussions que nous avons avec nos fournisseurs. Nous croyons à l’intérêt d’une démarche collective qui, pour nous, est aussi un moyen de nous rapprocher du monde agricole. Nous l’abordons avec beaucoup d’humilité car tout est à construire, mais nous sommes persuadés qu’il  s’agit là de la seule voie possible pour faire taire la défiance permanente des consommateurs à l’égard de l’industrie agroalimentaire », explique Philippe Rondeau.

 

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA