En attendant le rebond...

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

2012, une année encore dans le rouge pour le marché des jeux vidéo. La PS4 de Sony et la Xbox 720 sont attendues avec fébrilité.

L’année 2013 sera plus riche en blockbusters que ne l’a été 2012, avec l’arrivée très attendue de Battlefield 4 et de Fifa 4, notamment, à l’automne.
L’année 2013 sera plus riche en blockbusters que ne l’a été 2012, avec l’arrivée très attendue de Battlefield 4 et de Fifa 4, notamment, à l’automne.

Il y aurait a priori de quoi être inquiet. Le marché des jeux vidéo vient en effet d'enregistrer une nouvelle année de baisse. De 13% ! On est loin du rebond annoncé par certains depuis plusieurs mois. Pour autant, personne ne cède à la panique. « Ce marché est cyclique. Tout le monde le sait et tente de s'en accommoder. Dites-moi quand sortiront la PS4 de Sony et la Xbox 720 de Microsoft, et je vous dirai quand le marché rebondira », résume un industriel. De fait, sorties en 2005 et 2006, les versions précédentes des deux consoles reines du rayon sont en bout de course.

LES CHIFFRES

-15% à -20% L'évolution des ventes physiques de jeux vidéo depuis trois ans dans le monde
60 Mrds € Le chiffre d'affaires en 2012 pour l'ensemble du jeu vidéo (dématérialisé compris) contre 41,9 Mrds € en 2011
Source : SNJV

+24% L'évolution des ventes de 3DS (Nintendo), meilleures ventes en 2012
- 81% L'évolution des ventes de DS

Source : GfK ; origine : fabricants

De l'impatience, mais pas de panique

Tous les forums dédiés au jeu vidéo y vont de leur pronostic sur les dates de sortie et le prix des futures consoles. Mais à début avril, aucun des deux constructeurs n'avait dévoilé son plan de bataille. Certains stratèges du secteur allant jusqu'à affirmer qu'ils allaient entretenir l'incertitude le plus longtemps possible, ne serait-ce que pour gêner l'implantation de la Wii U de Nintendo, apparue fin novembre 2012 en Europe...

LES TENDANCES

  • Le marché attend avec impatience les annonces de Microsoft et Sony relatives aux nouvelles consoles de salon
  • 2013 s'annonce néanmoins comme une année riche en blockbusters
  • Les Français sont de plus en plus joueurs et jouent de plus en plus longtemps

Ainsi, si tout le monde piaffe d'impatience, personne ne semble céder à la morosité, ni à la panique. Sauf peut-être certains distributeurs spécialisés qui, par nature, n'apprécient pas les fins de cycle. Des enseignes par ailleurs victimes de la vente en ligne et de la dématérialisation du secteur qui promet de croître fortement dans les années à venir.

Vers de nouveaux modèles économiques ?

Une dématérialisation qui totalise déjà 25% des ventes mondiales d'Electronic Arts, qui prédit, avec le développement des réseaux sociaux et la multiplication des supports de jeux, l'apparition de nouveaux modèles économiques. « De belles opportunités, mais chacun doit et devra s'adapter », lance Hugues Ouvrard, directeur marketing Europe du Sud.

Pour 2013, le rayon ne peut compter que sur deux certitudes. D'abord des titres « exceptionnels » tels Battlefield 4 et Fifa 2014 (Electronic Arts), annoncés pour l'automne prochain, mais aussi GTA 5 (Take 2 Interactive) ou Assassin's Creed 4 (Ubisoft). « 2013 sera plus riche en blockbusters que 2012. Certes, compte tenu de l'incertitude qui règne du côté des consoles, ce n'est pas une garantie de rebond pour le rayon. Mais les perspectives sont tout de même meilleures que l'an dernier », assure un éditeur. Deuxième certitude, le nombre croissant de joueurs et de façons de jouer. « Notre univers est en expansion. Le rebond arrive et promet d'être fort », assure Emmanuel Martin, délégué général adjoint du Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° HSNA2013

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA