En direct de l'IFA:Sony Mobile mise sur la photo pour rattraper Apple

|

Un an après la fin de la joint-venture avec Ericsson, Sony Mobile, troisième vendeur de smartphones en France, se voit pousser des ailes au point d’envisager rattraper… Apple

sony

Il y a encore deux ans, le titre de cet article aurait fait sourire jusqu’au plus optimiste manager de Sony. Apple était alors sur le toit du monde avec ses iPhone alors que Sony quasi absent du marché des smartphones ne cessait de dégringolait dans la hiérarchie mondiale (1,7% de part de marché en 2011…) et s’apprêtait à mettre fin à sa joint-venture avec Ericsson. Mais dans le mobile, la roche tarpeienne est proche du Capitole. Ainsi si les constructeurs peuvent dégringoler de leur pédiestal d’une année sur l’autre (naguère Motorola, Nokia ou Sony-Ericsson déjà), la reconquête peut être aussi rapide. C’est le cas du japonais qui en se concentrant sur le haut de gamme du smartphone avec ses Xperia (sous Android), là où il y a encore deux ans il se dispersait avec ses mobiles « spécialisés » (les Walkman, les Cybershot, le Playstation), a su reconquérir un public acquis à la cause des Samsung et Apple.

Sony Mobile revient dans la course

Sa stratégie : une gamme limitée concentrée sur le premium, un design en rupture avec les autres mobiles Android et un marketing efficace qui met en avant le savoir-faire de Sony en matière de technologie, d’esthètique et de divertissement. Un cocktail plébiscité par les consommateurs. Sony Mobile revient dans la course, profitant au passage des difficultés des concurrents (HTC, LG et Blackberry), jusqu’à grimper sur la troisième marche du podium sur les smartphones derrière l’indéboulonable Samsung et Apple. En France, la part de marché de Sony a atteint 10% à la fin du premier semestre en hausse de 3 points depuis de l’année. Loin derrrière Samsung mais plus très loin d’Apple qui flirte avec les 17%. « Et notre objectif est toujours d’atteindre 15% d’ici la fin de l’année », rappelle David Mignot, le directeur général France de Sony Mobile. Comment y parvenir ? En misant tout sur la photo. La marque s’apprête en effet à lancer le Xperia Z1, petit frère du Xperia Z sorti en début d’année et grand artisan du renouveau du constructeur. Développé avec les équipes photo de Sony, le Z1 embarque le même capteur que les compacts Cybershot. Une ouverture à 2, un capteur de 20,7 mgapixels, une sensibilité de 6400 Iso en basse lumière, un zoom numérique doté d’un logiciel correcteur d’image pour « simuler » la qualité d’un zoom optique

Eco-système autour de son mobile

Mais au-delà du hardware, Sony a surtout développé un éco-système autour de son mobile : des applications variées comme Time Shift qui permet de prendre 61 photos à la seconde pour des sujets en mouvement, une autre de réalité augmentée pour faire apparaitre des dessins rigolos sur les photos ou encore l’étonnante appli Social Live qui permet de faire des vidéos en direct sur Facebook pour ses amis. Six applications seront disponibles au lancement et une cinquantaine d’ici la fin de l’année. Un écosystème d’applis mais aussi d’accessoires. Au total une soixantaine seront disponibles au lancement dont des trépieds, des lentilles intelligentes commes les QX10 et QX100 (lien avec le papier d’hier) ou des boitiers de protection hermétiques. Une stratégie de l’accessoire qui rappelle celle de GoPro dans les camescopes. Pas un mauvais exemple pour Sony.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message