En images, les animations Coupe du Monde repérées en magasins

|

DossierINTERVIEWINTERVIEWDIAPORAMA La Coupe du Monde de foot et le Brésil sont visiblement les deux tendances de l’été en magasins. Mobeye, une application smartphone qui permet aux particuliers de photographier les produits en magasins, a relevé les adeptes du ballon rond. Son Président et co-fondateur, Augustin Rudigoz, détaille cet engouement et revient sur l’application utilisée par plus de 60 000 personnes.

Avec Mobeye, les clients photographient les rayons des enseignes, mais dans quel but ?

Augustin Rudigoz : Tout est parti d’un constat en septembre 2013 : un Français sur deux possède un smartphone capable de prendre des photos. En face, il y a des industriels et des distributeurs qui aimeraient récolter un maximum d’informations, savoir si leurs produits sont en tête de gondole, s’ils sont mis en avant ou réapprovisionnés comme il faut. On a donc développé l’appli Mobeye qui indique aux utilisateurs quelle marque souhaite recevoir des photos et dans quel magasin. Ils n’ont qu’à prendre les photos en étant géolocalisés par l’appli. Quand ils nous envoient leurs clichés, ils sont payés entre 3€ et 10€ via Paypal ou par virement.

Quel est le profil de vos utilisateurs ?

A.R : Ce sont surtout des jeunes puisque la moyenne d’âge est de 28 ans. Un tiers sont des étudiants. En acceptant environ  10 missions par mois, ils peuvent empocher une soixantaine d’euros.

Et celui de vos clients ?

A.R : On travaille avec Coca-Cola, Yoplait, Procter&Gamble, Seb, Adidas, Samsung, etc… Pour eux c’est un avantage de pouvoir savoir s’il y a un problème de disposition dans tel ou tel magasin. Ça leur permet aussi de mieux prévoir les périodes de rush.

Du coup vous pouvez facilement vous rendre compte des thèmes du moment. Quelle est la grosse tendance de cet été ?

A.R : C’est le Brésil et la Coupe du monde. C’est important de dissocier les deux, car c’est une des premières fois où durant un évènement sportif le pays d’accueil est autant mis en valeur. Lors des JO à Pékin par exemple, c’était le sport qui était à l’honneur, mais pas tant la Chine. Le Brésil doit être un pays plus « sexy » pour les industriels car certains n’adoptent pas du tout le foot, juste le pays.

Avant cela, au début du printemps, il y a eu un gros engouement pour les « yaourts consistants », comme Danio ou Yopa. Ils étaient en tête de gondole ou regroupés dans des espaces très spécifiques.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message