Produits non essentiels : les grandes surfaces en chantier pour fermer les rayons interdits

|

Les hypermarchés ont dû faire preuve d'inventivité pour empêcher l'accès aux produits interdits à la vente par le gouvernement à partir du 4 novembre. Les rayons livres, jouets, vêtements ou encore vaisselle ont ainsi été barricadés, suscitant parfois l'étonnement des clients. Morceaux choisis relevés sur Twitter et LinkedIn.

Les hypermarchés sont contraints de fermer les rayons des produits non essentiels.
Les hypermarchés sont contraints de fermer les rayons des produits non essentiels.© LSA

Grand chamboulement dans les grandes surfaces. Les commerces de plus de 400m² ont dû se mettre en ordre de bataille pour fermer, à partir du mercredi 4 novembre, les rayons contenant des produits définis comme "non essentiels" par le gouvernement dans un décret paru la veille. 

Bâches, rubans de signalisation, barrières de chantier, palettes... A l'ouverture, les clients ont pu constater la stratégie déployée par chaque magasin pour barrer l'accès aux produits culturels, aux objets de décoration, au textile ou encore au gros électroménager (retrouvez en fin d'article une liste des produits autorisés ou non à la vente). 

 

Face à ces scènes surprenantes, internautes et observateurs n'ont pas tardé à faire part de leur étonnement sur les réseaux sociaux. 

 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations