En Suède, le paiement par carte et mobile a détrôné le cash [Etude]

|

Carte bancaire, ou applications de paiement, peu importe, les Suédois n’utilisent plus les espèces. Une étude de décembre 2015 menée par le KTH-Royal Institute of Technology révèle que 80% des transactions du retail sont réalisées par carte bancaire. 

En Suède, les applis de paiement mobile comme Swish sont très populaires.
En Suède, les applis de paiement mobile comme Swish sont très populaires. © Swedish Sverige

Les Suédois ont oublié à quand remonte leur dernier paiement en espèce. Une étude KTH-Royal Institute of Technology menée en décembre 2015 dévoile que la Suède peut prétendre au titre du pays où les espèces sont le moins utilisées. Niclas Arvidsson, auteur de l’étude, explique que "l’utilisation du cash est mineure et se réduit rapidement, il poursuit, les espèces sont encore importantes sur les marchés de beaucoup de pays, mais cela ne s’applique pas à la Suède". Cette affirmation se ressent particulièrement dans le milieu du retail. "Dans le commerce de détail, 80% des transactions se font par carte, contre 20% en cash" assure Bengt Nilervall, directeur des systèmes de paiement à la Swedish Trade Federation.

Les Suédois font confiance aux systèmes de paiement

Les Suédois ont particulièrement confiance aux systèmes de paiement et au système bancaire. Même les enfants payent avec des cartes de débit dans le pays qui a vu naître Ikea. Bengt Nilervall de la Swedish Trade Federation confirme, "nous faisons confiance au gouvernement, au système bancaire et aux autorités". Le paiement par carte est décrit comme pratique, sécurisé et gratuit par les consommateurs. De nombreuses institutions n’acceptent plus que les paiements numériques. Les Suédois plébiscitent Swish, une appli de paiement ultra-populaire. Les commerces de quartier ont accès aux solutions de paiement Swedish iZettle, qui acceptent les cartes bancaires, comme l’appli mobile de paiement Swish.

Les couronnes suédoises ne sont pas encore mortes

Avec seulement 80 milliards de couronnes suédoises en circulation, soit 8 milliards d’euros), les espèces ont fortement baissé dans le pays (106 milliards de couronnes en 2010). Pourtant, il est trop tôt pour enterrer la monnaie. Les pièces et billets ont encore leurs afficionados, dans la population plus âgée et rurale. Sa dématérialisation est vu par certain comme une atteinte à la vie privée et à la liberté, dans un système où toute les transactions peuvent être tracées. 

Le reportage de Swedish Sverige

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message