En vert et en couleurs

|

C'est l'embellie sur le linéaire maquillage avec une belle croissance du segment des ongles. Et l'arrivée du bio profite aux soins du visage.

Le plus gros segment

Le maquillage, à 447,5 M€, + 3,9 %

Source : SymphonyIRI, CAM au 4.7.2010, évolution vs 2009

Ce n'est pas un achat de première nécessité, mais c'est peut-être justement ce statut qui explique la belle santé du maquillage. « La notion d'achat d'impulsion est très forte sur cette catégorie. Ce sont des produits plaisir mais moins chers qu'un parfum », souligne Chantal Landry, directrice du marketing de Bourjois. Il faut croire que les consommatrices se sont offert régulièrement de ces petits plaisirs, puisque le chiffre d'affaires du segment était en hausse de 3,9%. Ces derniers mois, la presse féminine a multiplié les articles beauté mettant en avant des couleurs fortes, voire flashy. Ce qui a certainement profité aux ventes d'ombres à paupières, à + 3% (en valeur en hypers). Mais c'est vraiment le segment des ongles, à + 12,8%, qui a vu sa croissance dynamisée par l'envie de couleur. Celui des lèvres redevient positif à + 1,5%.

 

Du maquillage écologique...

 

1,43 Mrd€

Le chiffre d'affaires* + 1,4 % en valeur** + 2,1 % en volume**

1,93 %

La part dans le chiffre d'affaires des PGC*

6,5 %

La part des MDD en valeur*

Source : SymphonyIRI * CAM au 4.7.2010 ** Évolutions vs 2009

Cette orientation colorée n'est pas antinomique avec la montée des gammes écologiques. Bourjois, qui avait lancé à la rentrée 2009 la marque de maquillage bio Une, se montre satisfait des résultats, avec une présence dans plus de 550 points de vente. « Notre concept est unique, car nous proposons un projet beauté. La marque peut à la fois intéresser des femmes qui achètent en sélectif et des acheteuses de formules naturelles et bio », précise Chantal Landry. Bourjois a d'ailleurs enfoncé le clou du bio avec une version naturelle de son rouge à lèvres Sweet Kiss et, récemment, avec le fond de teint Bio Détox. À noter que Léa Nature a également pris pied cette année sur le maquillage vert avec sa gamme So'Bio Étic.

 

... au soin bio

 

Les dissolvants

+ 8,2 %, à 13,2 M€

Les coffrets de maquillage

- 14,6 %, à 25,3 M€

Le bio a également le vent en poupe côté soins. Mixa (LaScad), arrivé il y a seulement un peu plus d'un an avec sa première ligne de soins biologiques pour le visage, revendique déjà le leadership, avec plus de 674 000 soins hydratants écoulés et 20,7% de part de marché en valeur. La marque fait de plus valoir que les lignes bio représentent de pures ventes additionnelles pour elle, mais aussi pour les enseignes. « Quelque 80% des acheteurs de Mixa Bio n'étaient pas acheteurs de la gamme Mixa Classique. Et Mixa Bio a amené 50% de nouvelles clientes sur le rayon des soins visage », indique Delphine Viguier, directrice générale de LaScad.

Mixa ne compte pas s'arrêter en si bon chemin et vient de mettre sur le marché Biovital, une ligne de soins anti-âge. Suivent également des démaquillants, eux aussi certifiés bio. Une offre qui revitalisera peut-être un segment de la toilette visage en petite forme (à - 0,6% en valeur). D'autant plus que Mixa communique depuis la fin septembre sur ce lancement avec des investissements importants en presse et en télévision. La marque prévoit d'ailleurs un deuxième semestre très vert, avec une grosse vague d'échantillonnage sur les hydratants bio et la gamme Biovital, ainsi qu'un nouveau matériel de merchandising et de PLV. « Il ne faut pas " ostraciser " le bio, mais au contraire le placer au coeur du rayon. Il doit faire partie de la vie de tous les jours », plaide Delphine Viguier.

LES TENDANCES

Le maquillage reste le segment phare, porté par le retour de la couleur.

L'offre bio s'étoffe de plus en plus.

Les soins pour homme trouvent leur place, avec une croissance de 6,4% en valeur et 4,1% en volume .

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° HSPGCSIAL

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message