Encadrement législatif des pubs pour enfants

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Deux ans après la signature par les acteurs de l'agroalimentaire d'une charte visant à moraliser le marketing à destination des enfants, l'UFC-Que Choisir révèle que, entre 6 et 21 heures, 4 publicités alimentaires sur 5 destinées aux enfants portent toujours sur des produits trop gras ou sucrés. D'après une enquête menée à domicile auprès de 340 familles, cette pression se traduit directement dans l'alimentation des petits, les produits sans intérêt nutritionnel constituant 55 % des aliments consommés pendant le petit déjeuner (contre 47 % en 2006) et 64 % du goûter (contre 51 % en 2006). Dans le cadre du projet de loi de santé public, qui pourrait passer devant le Parlement début 2011, l'association demande notamment l'encadrement strict des publicités TV pour les produits les plus gras ou sucrés aux heures de grande écoute des enfants.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2162

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA