Encaissements sur les Marketplaces : 4 conseils clés pour allier simplicité et conformité

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

PUBLI-RÉDACTIONNEL Agrément, KYC, User Experience… : suivez le guide pour une marketplace plus simple ! Les experts paiement de Be2bill vous livrent les clés pour réussir, de la mise en place à la gestion quotidienne.

visuel DALENYS article 2

Si les marketplaces font couler beaucoup d’encre, c’est parce qu’elles sont en forte progression (la Fevad indique + 19% en volume de ventes en 2016), mais c’est aussi parce que leur complexité technique et juridique en font des sites e-commerce pas comme les autres. La clé de voûte pour opérer simplement une marketplace en toute conformité : une maîtrise intégrale des flux financiers.
Be2bill et ses experts du paiement vous expliquent pas à pas les points clés pour réussir, avec l’aide d’une solution de paiement all-in-one, de la mise en place à la gestion quotidienne de vos encaissements.


1 - UN PREALABLE : CLARIFIER LE CADRE JURIDIQUE (EXEMPTION, AGENT, ETABLISSEMENT DE PAIEMENT)
Les marketplaces, intermédiaires entre des vendeurs et des acheteurs, reposent sur un modèle d’encaissement pour compte de tiers. Cette activité est réglementée par le Code Monétaire et Financier et les directives européennes sur les services de paiement (DSP1/DSP2), et encadrée par les régulateurs bancaires (ACPR, EBA…). Trois solutions s’offrent aux marketplaces pour opérer en conformité : obtenir une exemption, à condition d’avoir un éventail de produits limité ou un réseau de vendeurs limité ; se faire agréer comme établissement de paiement ; ou devenir Agent d’un Etablissement de Paiement agréé, comme Be2bill.
Suivez le guide !
Nos experts guident les marchands vers la procédure la plus adaptée selon leur situation. Dans la plupart des cas, devenir agent de Be2bill est la solution optimale car offrant une grande sécurité juridique tout en étant rapide à mettre en œuvre.


2 - UN KNOW YOUR CUSTOMER (KYC) EXPERT
Pour prévenir la fraude, le blanchiment d’argent ou le financement du terrorisme, les régulateurs bancaires exigent la mise en place d’une surveillance à la fois des flux de transactions et des vendeurs (KYC).
Les procédures de KYC (Know Your Customer) doivent donc être extrêmement rigoureuses. On parle d’ailleurs plutôt de KYB (Know Your Business), puisqu’il s’agit bien ici de contrôler la probité des vendeurs. En vérifiant l’identité des bénéficiaires des fonds collectés et en contrôlant effectivement la nature des prestations délivrées, le KYB permet aussi de s’assurer d’avoir des vendeurs sains : par là-même, les risques de litiges commerciaux diminuent, et la réputation de la marketplace est protégée.
Suivez le guide !
Depuis son lancement en 2012, Be2bill pratique le KYB pour tous ses clients, marchands et marketplaces. Une expérience qui permet de faire face à la variété des situations (nature de l’activité, localisation, légitimité à demander des documents justificatifs…).


3 - UNE USER EXPERIENCE OPTIMALE
Sur les marketplaces, garantir une expérience d’achat fluide est plus complexe que sur un site e-commerce classique, car les commandes peuvent contenir des produits issus de plusieurs vendeurs différents. Malgré cela, le client doit pouvoir effectuer une seule opération de paiement. Le succès de l’UX c’est donc la simplicité… mais aussi la traçabilité des achats. En effet quand on achète sur une marketplace, on veut retrouver ses achats sur son relevé de compte bancaire de manière claire.
Suivez le guide !
Pour améliorer la traçabilité, la mise en place d’un libellé d’opération dynamique sur le relevé est une solution simple et efficace : il permet de voir exactement la nature des achats, et d’éviter une contestation due à une incompréhension.
Autre point clé : Be2bill répartit le paiement en autant de flux financiers qu’il y a de vendeurs dans la commande du consommateur.


4 - CONTRÔLE ET TRACABILITE DES FLUX FINANCIERS
Les marketplaces doivent garantir une exécution et une traçabilité des flux financiers conformes à la réglementation bancaire. Pour répondre à cet impératif, il est indispensable d’avoir une visibilité à 360° sur le cycle encaissement (cash-in) / cantonnement / décaissement (cash-out).
D’autre part, il est important de permettre la mise en place de modèles de commissionnement variés entre la marketplace et les vendeurs.

Suivez le guide !
Avec son double statut de PSP (Prestataire de Services de Paiement) et d’établissement acquéreur, Be2bill maîtrise l’intégralité des flux financiers. Il propose ainsi une solution end-to-end indispensable à la conformité de la marketplace, et qui permet un contrôle total sur le commissionnement et ses modalités.


Opérer une marketplace en toute conformité tient à une somme de détails, que nous avons synthétisés ici. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec nos experts pour échanger sur vos problématiques !

 

En savoir plus :
Be2bill est une solution de paiement 100 % omnicanale, en magasin, en e-commerce et sur mobile. Fintech en forte croissance, elle est à la fois expert métier, prestataire de service de paiement et acquéreur bancaire. Ce triple positionnement lui assure une maîtrise de l’intégralité des flux d’encaissement.

Ce contenu vous est proposé par Be2bill, une marque de Dalenys.

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA