Marchés

Encore une rentrée scolaire à petits prix

|

La prochaine rentrée s'annonce très sage pour les consommateurs. Beaucoup moins pour les distributeurs qui ont déjà ouvert les hostilités, en particulier sur les produits « essentiels » des listes scolaires.

Prix moyens en ligne, en € , par produit pour la rentrée scolaire 2010, et évolution en % versus rentrée 2009
Prix moyens en ligne, en € , par produit pour la rentrée scolaire 2010, et évolution en % versus rentrée 2009© Source : étude Twenga

Signé en 2008 par la plupart des distributeurs, l'accord initié par le ministère de l'Éducation nationale a empêché l'inflation des prix sur les fournitures scolaires les plus indispensables. Cela concerne une soixantaine de produits que les distributeurs se sont engagés à vendre sans en augmenter les prix de vente. Ils ont donc été nombreux à prendre cette mesure, les grandes surfaces alimentaires comme les spécialistes, si bien que chaque enseigne y a ajouté son propre dispositif pour se démarquer de ses concurrentes.

Alors que les hypermarchés ont longtemps pensé être les maîtres incontestés de la rentrée scolaire, force leur est de constater que les enseignes spécialisées, telles Cultura, Office Depot ou Bureau Vallée, peuvent être aussi compétitives, voire davantage. À l'image de Bureau Vallée qui affiche sur son prospectus trois listes de rentrée : « Le moins cher », soit un panier de seize fournitures « essentielles » à 12,73 € - contre 13,20 €  en 2009 ; « Le meilleur des marques » qui contient aussi seize fournitures à 22,10 €  (au lieu de 22,95 €  l'an passé). Enfin, le nouveau « Pack éco-responsable » de dix-neuf fournitures est affiché à 21,97 € . À cette mise en bouche, Leclerc réplique par l'annonce d'un panier de trente fournitures indispensables à moins de... 13 €  ! Qui dira mieux et jusqu'où ? « Cela n'a aucun sens », commente un acteur du marché. D'ores et déjà, les distributeurs montrent donc la couleur que devrait revêtir la rentrée 2010.

Sans trop dévoiler son armada, Système U met lui aussi en place plusieurs opérations, dont deux listes. Dans son prospectus, la première intègre une soixantaine d'indispensables de marques diverses dont les prix 2008, 2009 et 2010 sont indiqués, histoire de prouver aux clients que, selon les références, les prix sont stables, voire à la baisse. La liste U se compose, elle, d'une quarantaine de produits premiers prix. Enfin, les porteurs de sa carte de fidélité devraient profiter, comme l'an passé, de l'opération 100 % remboursés en bons d'achat sur un panier d'une vingtaine de fournitures scolaires. « Nous maintenons nos prix car le pouvoir d'achat n'a guère augmenté, alors que l'inflation reprend, explique Sébastien Santangeli, directeur bazar de Système U. Nous nous attendons à un démarrage plutôt mou, comme lors de la rentrée 2009. Les consommateurs prennent le temps d'éplucher tous les tracts des magasins situés dans une même zone de chalandise avant de faire leurs achats. Aujourd'hui, il faut attendre que la liste scolaire soit publiée, ce qui entraîne un pic de ventes au cours du week-end qui suit la rentrée des classes. »

Les prix des fournitures scolaires sont en baisse pour la troisième année consécutive en 2010. La rentrée sera donc bonne pour les acheteurs en ligne. Reste à savoir ce que va faire la grande distribution.

Thérèse Torris, directrice des contenus de Twenga

 

Les prix augmenteront fortement pour la rentrée 2001

 Le commerce en ligne ne contredit pas la guerre des prix qui se profile. Chaque année, le moteur de shopping Twenga analyse à la mi-juin l'offre de plus de 1 600 boutiques et 82 000 fournitures scolaires. Il calcule un panier standard de seize références et un panier économique qui regroupe les produits dont les prix s'inscrivent dans le premier quartile. Ses conclusions pour la rentrée 2010 ? Le panier standard tournera autour des 119 € , ce qui signifie qu'il diminuera de 9 % par rapport à 2009, et le panier économique atteindra 65 € , en baisse de 5 % - un budget auquel il faut, bien sûr, ajouter les frais de port. Entre 2008 et 2009, les dépenses avaient déjà reculé respectivement de 9 €  et 10 €. « Malgré la baisse constante des prix depuis trois ans, les consommateurs peuvent encore faire des économies en cherchant sur internet, car le panier économique coûte 80 % moins cher que le standard », relève Thérèse Torris, directrice des contenus de Twenga.

Les parents français auront bien raison de profiter de cette rentrée, car les prix ne seront sans doute pas aussi intéressants l'année suivante. « Les consommateurs bénéficient en 2010 de prix anormalement bas car les produits ont été fabriqués avec de la pâte à papier achetée fin 2009, à un moment où les cours avaient momentanément diminué, avant de remonter de façon fulgurante ces derniers mois, avertit Guillaume Nusse, PDG de Clairefontaine-Rhodia. Les prix augmenteront donc fortement pour la rentrée 2011, à cause de la hausse des coûts des matières premières et de la chute de l'euro par rapport au dollar. Les majorations pourraient aller jusqu'à 20%. »

À chaque jour, cependant, suffit sa peine. Pour l'heure, les premières offensives des distributeurs seront à l'avantage des clients des grandes surfaces alimentaires, mais aussi de ceux des enseignes spécialisées qui constituent une vraie alternative aux hypermarchés.

65€

Le prix du panier moyen économique de 16 fournitures scolaires de base achetées en ligne pour la rentrée 2010, soit une baisse de 5 % versus 2009.

Source : étude Twenga

 

119€

Le prix du panier moyen standard de 16 fournitures scolaires de base achetées en ligne pour la rentrée 2010, soit une baisse de 9 % versus 2009.

Source : étude Twenga.

 

Alors que les prix de presque toutes les fournitures scolaires (hormis le prix standard des agendas) diminuent de nouveau pour la rentrée 2010, ceux des cartables explosent littéralement. La raison ? Les parents achètent de plus en plus de cartables à roulettes plus chers que les modèles classiques. Quels que soient les produits, les spectaculaires écarts de prix entre panier moyen et fournitures économiques montrent que les consommateurs ont une grande marge de manoeuvre pour diminuer leur budget de rentrée.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter