Énergie Fruit met l'hydratation en mousse

|

Pour réveiller le segment des hydratants pour le corps, Énergie Fruit a développé deux produits sous forme de mousse proposant aux consommatrices une gestuelle rapide et ludique. LSA vous présente le lauréat de la catégorie Beauté des Trophées de l'Innovation 2017.

Energie Fruit met l’hydratation en mousse
Energie Fruit met l’hydratation en mousse© dr

Les plus

  • Une texture mousse agréable à l’usage et qui pénètre rapidement 
  • Des parfums gourmands, au monoï et aux fruits de la passion 
  • Une gestuelle ludique qui séduit les consommatrices

Malgré le lancement de nombreuses grandes marques ces deux dernières années sur la catégorie des soins du corps (Neutrogena, Ultra Doux, Cadum, Sanex Advanced), le marché reste petit et dans le rouge (- 3,4 % en valeur en CAM au 28 août 2017 selon Iri). Les freins sont connus : l’application d’une crème pour le corps est chronophage et elle met souvent du temps à pénétrer la peau, empêchant ainsi l’utilisatrice de passer un vêtement juste après, au risque de « coller » et d’en mettre sur ses habits. « Avec la galénique mousse, nous levons ces freins, explique Carol-Ann Lovera, cofondatrice d’Énergie Fruit. Notre produit est agréable à l’usage, il pénètre rapidement dans la peau et, surtout, il fait son job comme hydratant grâce à l’huile d’argan bio et au concentré d’aloe vera qu’il contient. »

Énergie Fruit a lancé en mai dernier deux références, une au parfum de monoï et l’autre aux fruits de la passion. « Ce sont deux fragrances phares chez nous, notamment sur nos gels douche. Elles ont été développées par un parfumeur de Grasse », rappelle Carol-Ann Lovera. Comme les autres produits de la marque, ces mousses hydratantes sont fabriquées en France. Les formules – sans parabène, sans silicone et à pH neutre – contiennent au moins 94 % d’ingrédients naturels. Et les packagings au design « girly » attirent l’œil en rayon. 

Petit budget mais grande idée

Les deux produits ont séduit les consommatrices, le parfum monoï a toutefois eu un peu plus de succès. En cinq mois, plus de 50 000 unités ont été écoulées et une autre production a été lancée pour réapprovisionner les quelque 500 magasins qui avaient référencé le produit. « Nous avons prouvé aux enseignes qu’avec un très petit budget communication nous pouvions déployer une innovation rupturiste, confie Carol-Ann. Nous nous sommes appuyés sur des influenceuses. Le bouche-à-oreille a aussi très bien fonctionné. »

Et la PME ne compte pas en rester là. « Nous allons nous appuyer sur le succès de ces crèmes pour continuer à développer notre référencement et renforcer notre présence en magasin », confie Sophie Blin, cofondatrice d’Énergie Fruit. En 2018, la marque va proposer de nouveaux produits en texture mousse. « Il est important de sortir des nouveautés tous les ans. Nos consommateurs sont en attente d’innovation », conclut Sophie Blin.

« Nous allons nous appuyer sur le succès de ces crèmes pour continuer à développer notre référencement et renforcer notre présence en magasin. »
Sophie Blin, cofondatrice d’Énergie Fruit

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2486-2487

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message