Energie renouvelable : Biocoop a choisi le photovoltaïque pour sa plateforme de distribution Grand-Ouest

|

Le 1er réseau de magasins bio et équitables français, Biocoop, a inauguré le 6 octobre 2015 la plus grande centrale photovoltaïque en auto-consommation de France. Les 2000m2 de panneaux solaires alimentent en électricité la plateforme de distribution Grand-Ouest de l'enseigne, située à Melesse (35). 

Plateforme de distribution Biocoop à Melesse (35)
Plateforme de distribution Biocoop à Melesse (35)

2000m2 de panneaux solaires. C’est l’installation mise en place sur le toit de la plateforme Grand-Ouest, du leader des magasins bio et équitables français. Biocoop a inauguré sa nouvelle centrale photovoltaïque le 6 octobre 2015 à Melesse en Ille-et-Vilaine. Elle alimente en électricité les 9 400m2 d’entrepôts. Si la solution n’est pas nouvelle pour Biocoop, dont la plateforme Sud-Ouest située à Port-Sainte-Marie près d’Agen (47) est déjà équipée de panneaux solaires, l’innovation ici réside dans l’auto-consommation. Gilles Piquet-Pellorce, directeur général de Biocoop, explique que l’auto-consommation est une toute première : "le montage est totalement différent au niveau juridique, l’électricité est consommée sur place ce qui est tout nouveau". L’énergie produite par la centrale photovoltaïque n’est pas revendue à ERDF, mais directement utilisée pour alimenter le centre de distribution, gourmand en énergie. Il faut notamment fournir de l’électricité pour alimenter les entrepôts froids qui abritent 1 250 références en ultra frais, et 250 références de fruits et légumes. Le jour de l’inauguration, les panneaux solaires ont fourni 20% de la consommation de la société, malgré un ciel breton couvert, soit 40 à 50 kW sur la journée. Depuis sa mise en place fin août 2015, la centrale a plusieurs fois fourni l’électricité nécessaire au fonctionnement de l’ensemble de la plateforme. En règle générale, ce sont 12 à 16% de la consommation totale qui sont assurés par la centrale. 

Un montage financier unique avec des tiers investisseurs

La mise en place de la centrale de Melesse (35) a nécessité la création d’une société SAS ad hoc, avec pour partie prenante Biocoop, Enercoop, Energie Partagée, et un 4e collège. En effet, malgré les 200.000 euros investis par Energie Partagée et un prêt, 100 000 euros ont été investis par Enercoop Bretagne entourée des magasins Biocoop de Lorient et Rennes, ainsi que d’un club Cigales (des investisseurs solidaires). Ces investisseurs ont pu nommer leur panneau solaire, l’un d’eux s’appelle Panoramix, "en espérant que le ciel de Bretagne ne lui tombe pas sur la tête", précise avec humour son propriétaire. Du côté du fonctionnement, c’est Biocoop qui rachète son électricité à Enercoop à un prix fixé par contrat : "L’électricité est plus chère, mais c’est un contrat sur 30 ans, et peut-être que plus tard, on la paiera moins chère", assure Gilles Piquet-Pellorce, le directeur général de Biocoop. 

D’ici 2020, l’ensemble des plateformes Biocoop seront fournies en énergie par Enercoop

Pour le directeur général de Biocoop, la mise en place de panneaux solaires "n’est pas une question d’image, mais d’engagement d’entreprise". Le directeur général poursuit, "on n’a aucun intérêt à court terme dans l’installation de ses panneaux, mais on est en phase avec les valeurs qu’on défend". Biocoop entend mener un programme d’investissement lourd afin que, d’ici à 2020, l’ensemble de ses plateformes logistiques soient fournies en électricité par Enercoop. Un investissement estimé à 40 millions d’euros au total par Gilles Piquet-Pellorce. "C’est un investissement important parce qu’on croit en ce qu’on fait et en nos valeurs", conclut-il.

3 commentaires

GUYOT

08/10/2015 17h40 - GUYOT

L'installation de cette centrale solaire photovoltaïque en auto-consommation a été réalisée par la société ARMORGREEN, avec des panneaux français de marque SILLIA, et en faisant appel à plusieurs sociétés intervenantes en local. Ca aussi participe du "produire local pour consommer local".
Bravo pour cette initiative volontaire, cet engagement, que nous espérons suivie par le plus grand nombre de sites équipés de frigos, gros consommateurs d'électricité.
L'autoconsommation pour les plateformes logistiques, c'est déjà une réalité écologique et économiquement viable.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

LE COUTURIER

07/10/2015 14h02 - LE COUTURIER

Bonjour,
Le prêt de 250 000 € a été mis en place par la coopérative bancaire éthique de la Nef.
La Nef finance, par des prêts, des agriculteurs, entreprises, association et collectivités locales intervenant dans des activités environnementales (dont les énergies renouvelables), sociales et culturelles.

Merci,

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Cochelin Daniel

02/03/2016 17h32 - Cochelin Daniel

Quel prix, le KWh produit? Prix sur le marché de gros actuellement : 0,028 euro le KWh et founit par EDF : 0,08 euro.H.T. C'est ce genre d'installation qui plombe, entre autres, les comptes de EDF et qui exige une compensation tarifaire partielle par le biais de la C.S.P.E. que tout consommateur paye sur sa facture d'électricité. Ni Energie Partagée, ni Biocoop ne le disent.

Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter