Enfant et parcours consommateur

|

« Mes enfants ne me gênent pas. J'estime qu'ils font partie de moi, donc où je vais, je les emmène. Quand on veut aller au restaurant, ils regardent sur le Net ce qui leur ferait plaisir, et on décide ensemble. » Mme Chaibi, 43 ans, commerciale, mère de deux enfants (13 ans et 11 ans)

CE QUE CE COMPORTEMENT RÉVÈLE

 

Le rôle de l'enfant au sein de la famille évolue. L'essor des nouvelles technologies, notamment, leur a apporté une certaine autonomie. Du jour au lendemain, ils ont eu accès à des informations jusqu'alors réservées aux adultes ; ils sont de plus en plus intégrés en amont dans les décisions familiales (immobilier, automobile...). C'est un changement du schéma de décision qui s'opère, fondé davantage sur le compromis que sur l'autorité parentale.

 

CE QUE CELA IMPLIQUE POUR LES MARQUES

 

Les enfants impliqués en amont des décisions familiales sont aussi intégrés lors du processus d'achat. La convention est de les penser comme un obstacle pour les parents durant leurs achats et de les laisser aux bons soins d'un « espace enfants ». Or, ce moment de stress redouté peut être l'opportunité de créer une expérience transgénérationnelle qui concilie moments de partage et moments d'autonomie, et de gagner la préférence des petits et des grands.

Méthodologie

Landor Families est un observatoire en temps réel de la consommation des familles françaises, basé sur l'ethnographie et l'autoethnographie. Dix familles typiques de la diversité y participent (un questionnaire mensuel et deux visites annuelles).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2303

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous