Enfant : l'hiver sera douillet et coloré

· Pour l'automne-hiver 1997-1998, la mode enfantine parie sur le confort, la couleur et le sportswear. · Et donne la priorité aux tissus techniques.

Itinéraire d'un enfant gâté. C'est l'atmosphère qui a régné au Salon international de la mode enfantine à la porte de Versailles. Les tendances automne-hiver 1997-1998 relevées par le cabinet de style Carlin International révèlent un prêt-à- porter pour enfants à la fois ludique et confortable. Certes, le salon est conçu prioritairement pour les détaillants indépendants mais ces leçons de mode sont valables pour tous les circuits de distribution.

Trois thèmes se dégagent pour apporter un brin d'impertinence à une saison frileuse : Ecole buissonnière, Tribu exotique et Froid polaire. Trois styles qui épousent le parcours de l'enfant, de la maternelle (2 à 5 ans) au collège (11 à 14 ans). Avec un constat évident : les juniors ont un comportement d'achat autonome et affirmé.

Pratique, dynamique et ludique

La tendance Ecole buissonnière ne s'adresse pas aux cancres toutes catégories. C'est plutôt un clin d'oeil à la rentrée des classes, cartable au dos et rêves plein les poches. Les tonalités attirent particulièrement l'attention. Des rouges prune-violacé aux verts contrastés, la gamme de couleurs se décline avec exubérance. Les matières prennent de l'épaisseur mais se marient bien avec une ambiance bon enfant.

A côté des carreaux confortables en velours côtelé, on retrouve des jerseys et des cotons grattés associés aux velours tweedés. « Les collections présentées au salon privilégient l'intelligence des tissus, c'est-à-dire leur côté pratique et utile », annonce Ghislaine Dubrulle, responsable du bureau de style Carlin.

Les cabans et les trench restent incontournables, mais la réversibilité et la technicité font la différence. Robe chasuble à double usage pour les filles, tissus antitaches pour répondre à l'enthousiasme des apprentis-écrivains.

Côté impressions, les thèmes sont traditionnels. Les motifs placés (oursons) complètent les rayures associées à des carreaux. Les garçons arborent des mini-jacquards et les filles des pulls courts et des mini-robes. Une ligne d'articles classiques mais renouvelés.

La tendance Tribu exotique rappelle que le vêtement devient ludique et ethnique. Dynamique, il vient apporter un souffle de couleurs et de soleil pour réchauffer l'hiver. Les tons explosent. Les rouges et jaune-orangé sont associés à des rayures fantaisie ; les fleurs cohabitent avec des carreaux mélangés. Dans cette ambiance de voyage, les impressions s'inspirent des tribus asiatiques.

C'est un style néo-hippy avec des jeux de longueur (pull chaussette, tunique à capuche, surchemises) et des matières variées. Outre la maille et la bouclette, on retrouve des velours côtelés, des fibres polaires ainsi que des molletons et des cotons enduits huilés. A la différence de l'Ecole buissonnière, qui reste classique, Tribu exotique correspond, comme disent les stylistes, à l'envie du moment.

L'humour à l'honneur

Quant à Froid polaire, c'est le véritable thème sportswear de l'hiver prochain. Douillet et chaleureux, il mêle protection intérieure et extérieure. La banquise est à l'honneur pour les couleurs. Elles oscillent des bleu eau glacée aux blanc neige cristallisée. Les matières dominantes : les fibres polaires.

Au-delà des bouclettes rayées ou unies, on admire surtout des matières techniques : blousons à Zip ou à aspect métallisé et mat ; jeans flanqués de poches treillis en Nylon et jeux de bandes signalétiques. Ce sont des vêtements de fonction qui évoluent vers une tendance streetwear confortable. « En définitive, le fil conducteur de ce trio est une recherche sur la douceur » conclut Ghislaine Dubrulle.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1525

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous