Enquête : les Français repensent leur logement post-confinement

PUBLI-RÉDACTIONNEL L’époque est résolument aux changements ! Découvrez l’étude réalisée par Sofinco sur les tendances de consommation des Français sur le logement.

SOFINCO

L’étude Profil 20211, menée par SofincoPartner pour les professionnels de l’équipement de la maison, en témoigne : il y aura un avant et un après crise Covid-19. Confinement, télétravail, absence des lieux de sociabilité... auront conduit à une profonde mutation des modes de vie et à la nécessaire adaptation de son cadre. 

Selon l’étude, 23 % des Français ont une nouvelle image de leur logement. Beaucoup ont d’ailleurs l’intention d’augmenter le budget consacré à son amélioration. Parmi les constats, 42% des personnes interrogées déplorent un « manque » dans leur logement, que ce soit au niveau de l’espace de travail, du jardin, de la cuisine, de l’isolation... Plus radical, près d’un Français sur quatre envisage même un déménagement. En priorité à la campagne bien sûr, mais surtout en maison individuelle. 

Redéfinir espaces et équipement 

Notre rapport à l’habitat et à son usage est clairement impacté. Le logement devient « couteau suisse », aux usages flexibles pour s’adapter au contexte pandémique et à ses conséquences, comme le télétravail qui est devenu la règle pour une partie importante de la population active. Et sa mise en pratique au cours de la crise sanitaire a permis de révéler l’inadaptation des espaces dédiés à cette nouvelle forme de travail. Sur l’ensemble des télé-travailleurs, 80 % reconnaissent manquer d’espace aménagé. 43 % souhaitent d’ailleurs s’équiper d’un bureau et pour la même proportion, d’un fauteuil. 

Dans le même temps, la fermeture des bars et restaurants a remis la cuisine au centre de l’habitation. « Depuis plusieurs années, la cuisine équipée est l’un des principaux moteurs du marché du meuble, développe Evelyne Haond, directrice du Développement de l’équipement de la maison chez Sofinco. 2020 n’aura pas changé la tendance : 5 millions de ménages ont un projet d’achat de cuisine intégrée, qu’il s’agisse d’un premier équipement ou du remplacement de leur équipement existant ». Selon l’enquête, de telles réalisations se feraient dans 41% des cas grâce à un crédit, soit près de 2 millions de ménages. 

Autre constat : des logements trop gourmands en gaz ou en électricité qui poussent les Français vers une nouvelle prise de conscience. Pompe à chaleur, photovoltaïque et isolation entrent désormais dans le spectre de leur réflexion concernant le foyer. C’est ainsi la maison dans son ensemble qui est repensée.

Le boom des loisirs à la maison 

Loisirs et sports ne sont pas en reste. Conséquence inattendue de la crise, le boom sans précédent du vélo. Alors que 9,5% des salariés l’utilisent pour se rendre sur leur lieu de travail, un cinquième d’entre eux ne le faisaient pas auparavant. Plus de 20 % envisagent par ailleurs de s’équiper dans les prochaines semaines, en ayant recours au crédit ou à une formule de location. 

Autre boom, celui des activités chez soi. D’une part les loisirs à la maison, boostant les ventes de matériel de sport ou d’instruments de musique. La crise a même bénéficié à la vente de piscine, dans un pays déjà au deuxième rang mondial derrière les États-Unis. D’autre part, bricolage et jardinage ont vu les magasins spécialisés en profiter. 

Mêlant les cadres professionnel et personnel, l’état des lieux des Français sur leur logement implique désormais en priorité des dépenses pour des travaux de réaménagement, des achats d’électroménager et des investissements en équipement informatique ou en téléphonie. « La maison redevient un véritable lieu de vie pour toute la famille, avec plus de respect pour l’environnement, plus d’équipements, plus de confort, plus de bien-être et également plus de loisirs», conclut Evelyne Haond. Pour y parvenir, l’étude constate l’importance du recours au crédit à la consommation pour réaliser ces projets et la nécessité de la digitalisation du parcours d’achat, dans une omnicanalité toujours plus indispensable.

 

Retrouvez la totalité de l’étude sur sofinco-espacepro.com

 

1 Etude réalisée conjointement avec l’Institut de prospective et d'études sur l’ameublement (IPEA). Echantillon représentatif de 6 000 Français sur des critères, d’âge, de profession, de région d’habitation, de type de logement et de statut d’occupation de ce logement selon la méthode des quotas, interrogé en ligne du 25 octobre au 4 novembre 2020. 

Contenu proposé par Sofinco

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter