Enracinement et conquête

|

Première région agroalimentaire française, championne des viandes et du lait, la Bretagne est aussi le berceau du groupement Leclerc, le giron des outils d'Intermarché. Des héritages, enrichis de nouvelles compétences aujourd'hui largement diffusées en France et dans le monde.

Si la Bretagne fait partie de ces rares régions dont la renommée dépasse de très loin nos frontières, elle le doit avant tout au rang de son industrie agroalimentaire, qui occupe la première place française - voire européenne -, avec 60 000 salariés directs répartis entre les PMI et les groupes de transformation. Implantées dans la campagne, près de la matière première agricole, les usines de transformation sont la base de l'équilibre d'une « terre » à taille humaine. Ses quatre départements comptant 3 millions d'habitants conservent des villes moyennes, comme Dinan, Guingamp, Lannion ou Morlaix.

Les viandes figurent sur la première marche du podium agroalimentaire. Avec des représentants tels que le groupe Cooperl, une coopérative spécialisée dans la transformation du porc, ou Socopa, Olympig et Doux, le numéro un de l'abattage des volailles. « La région contrôle plus de la moitié des abattages en France », souligne Jean-Michel Le Métayer, le président du syndicat agricole FNSEA. La Bretagne est aussi la première région laitière, avec Coopagri Bretagne ou Unicopa - qui vient d'investir 12,20 millions d'euros dans son usine d'emmenthal.

À côté de ces groupes très présents dans la grande distribution française et européenne - souvent en MDD - s'épanouissent nombre de PMI. Née à Rennes il y a une quinzaine d'années, Norac, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 200 millions d'euros en 2002, est un modèle de diversification. Non seulement elle s'est imposée en numéro un du sandwich avec sa marque Daunat, mais aussi en championne des goûters pour enfants grâce à Whaou, signant des crêpes fourrées au chocolat ou à la confiture. Le groupe développe aussi les gammes la Boulangère, spécialisée dans les viennoiseries. Et a récemment repris Took Took, une PMI finistérienne fabriquant des plats asiatiques vendus dans la grande distribution.

Marque de fabrique locale

Loc Maria est un autre exem- ple d'affaire familiale de taille moyenne passant la vitesse supérieure, puisque « nos Gavottes, des crêpes dentelles déjà très présentes dans les linéaires français, percent aussi à l'export, notamment aux États-Unis », précise Christian Tacquard, son PDG. Quant au Groupe Le Graët (lire article p. 57), ses 3 % de résultat net annuel illustrent aussi cette dynamique régionale.

Cette dernière est relayée par l'expérience de la marque collective Produit en Bretagne, fédérant une centaine d'industriels et des distributeurs cautionnant les productions locales en apposant le logo sur les conditionnements.

Cas d'école exemplaire, le distributeur Intermarché est progressivement devenu transformateur de premier rang, avec une quinzaine d'usines dans la région. Spécialisées aussi bien dans la découpe et la valorisation des viandes, avec Monique Ranou et Mathurin Onno, que dans la production de plats cuisinés, avec Claude Léger, ou de conserveries de poissons, avec Capitaine Cook.

À ce bouillonnement répond un esprit de conquête des créateurs et des dirigeants d'enseignes, tel Pierre Le Duff. Ce Rennais a créé le groupe Super Sport, qui exploite désormais une cinquantaine de supermarchés du sport et souhaite « atteindre 80 magasins à moyen terme », selon son fondateur.

Un autre développement exemplaire est celui de Cache Cache, créé par Roland Beaumanoir, à la tête d'un « réseau de 150 boutiques de prêt-à-porter gérées depuis le siège social du groupe à Saint-Malo ».

Si les distributeurs indépendants ne sont plus légion, quelques dirigeants s'accrochent et réussissent. C'est le cas d'Alain Parmentier, à la tête du groupe Sofodis, qui gère deux hypers Carrefour, un supermarché Champion et six magasins franchisés Feu vert. À Fougères, le magasin Carrefour vient ainsi de bénéficier d'un agrandissement et d'une rénovation complète ; à Avranches, un projet de déplacement et d'extension est en cours.

Patrie d'Édouard Leclerc, la Bretagne a permis à certains de ses principaux lieutenants d'hier de devenir de véritables barons de la distribution, comme Jean-Michel Bordais à Concarneau, ou la famille Le Guill à Quimper. Il faut aussi noter l'histoire hors du commun du grossiste François Le Her à Landivisiau, qui a créé l'enseigne de proximité Votre Marché, désormais dupliquée à plus de 500 exemplaires dans les communes rurales et les quartiers périphériques des grandes villes.

Certaines familles de franchisés connaissent aussi un succès pérenne, comme le groupe Guillemot, propriétaire des Galeries Lafayette à Rennes et de plusieurs Monoprix de petites villes comme Dinan et Auray.

Enfin, la Bretagne reste marquée par l'esprit d'aventure de ses habitants, comme le Brestois Xavier Marie, qui a créé les Maisons du Monde, un concept lié au confort de la maison (80 magasins aujourd'hui). Un bon résumé des entreprises de ce bout du monde ouvert sur l'Océan...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1832

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous