Marchés

Entente sur les prix du chocolat entre Nestlé et Mars ?

|

On ne plaisante pas avec la concurrence au Canada. Le bureau canadien chargé de faire respecter les règles accuse Nestlé, Mars et Hershey d’avoir manipulé les prix du chocolat, comme l’explique l’agence Reuters.

Grand Chocolat Nestlé

Impossible d’établir pour le moment le montant du préjudice pour les consommateurs, mais les peines encourues témoignent du sérieux de ce dossier: Jusqu’à 10 millions de dollars d’amende et cinq ans de prison ferme. L’agence canadienne vise en particulier Robert Leonidas et Sandra Martinez, respectivement ancien président de Nestlé et ancienne présidente de son département confiseries. David Glenn Stevens, président et directeur général du réseau ITWAL, également impliquée est aussi visé. Seul Hershey échapperait aux poursuites puisque le bureau de la concurrence demande au ministère public d’accorder la clémence pour sa participation à l’enquête.

La fraude aurait eu lieu entre 2002 et 2008 et aurait concerné les marques Kit Kat, Twix, Snickers, Bounty et M&M’s.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter