Entretien avec Tristan Salles, cofondateur de Happy Yours : « proposer de très bons produits apéritifs… avec du sens »

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

INTERVIEW Fondée il y a quelques mois, Happy Yours veut dynamiser le rayon du traiteur de la mer et de l’apéritif. Avec des recettes innovantes et un process industriel original, qui peut permettre de concurrencer le fait-maison.

produits apéritifs

LSA - Quelle est la genèse de votre jeune entreprise ?

Tristan Salles - Happy Yours, c’est l’histoire de deux associés pleins d’optimisme qui ont une ambition commune, celle de proposer de très bons produits apéritifs… avec du sens. Benoît Steiblen et moi avons débuté ensemble, il y a plus de trente ans, dans la même entreprise… Passionnés par les marques, nous avons toujours rêvé de créer la nôtre un jour. L’idée nous est venue un soir de printemps 2015. Happy Yours est né sur un fondement avec du sens… « Happy », c’est pour l’optimisme et « Yours », c’est pour l’envie de faire bouger le monde autour de soi. « Bouger le monde » est devenu notre fondement et notre motivation, c’est ce qui nous a permis d’ouvrir le champ des possibles. Nous avons voulu proposer une marque différente, porteuse de sens, avec de vraies valeurs, des produits de très grande qualité, élaborés en France, et des recettes innovantes pour un moment où l’on refait le monde : l’apéritif. Notre objectif est de concurrencer le fait-maison car il y a véritablement une attente de montée en gamme. Ce rayon n’enregistre pas assez d’innovations et progresse moins vite que l’apéritif (+ 2 %, contre + 9 %).

LSA - Et pour y parvenir, vous comptez sur un process industriel innovant…

T. S. - Là aussi, il s’agit d’une histoire de rencontres. D’abord avec un chef normand, qui a élaboré nos recettes. Nous proposons des recettes classiques, comme le tzatzíki aux concombres (mais le nôtre est uniquement fait avec des concombres frais !), ou innovantes, comme le tomate piquillos. Ensuite, il y a eu la rencontre avec un industriel français qui dispose d’un process extrêmement innovant. Il s’agit du HPP (pour High Pressure Processing). Ce procédé, encore coûteux, consiste à passer les produits dans une enceinte à 6 000 bars (l’équivalent de 60 kilomètres sous l’eau !). Ce traitement à haute pression est un must de la préservation en agroalimentaire. Il permet d’éviter tout traitement thermique (pasteurisation), qui dégrade le goût des ingrédients. Nous n’utilisons pas non plus de conservateurs. Les saveurs de chaque ingrédient sont préservées et la conservation assurée. Le HPP autorise ainsi l’élaboration de vraies recettes concoctées par notre chef, telles les Sardines à la provençale, pour un vrai plaisir gustatif au moment de l’apéritif. Aujourd’hui, nous comptons une quinzaine de références, à la fois en permanent et en saisonnier. Notre positionnement est clairement premium, avec des PVC entre 2,90 et 3,50 €, selon les produits et les recettes.

LSA - Quelles sont les enseignes qui vous suivent ?

T. S. - Franprix a été le premier à nous référencer car nous représentons bien leur nouveau concept Mandarine. Et nous avons d’autres enseignes avec lesquelles nous sommes en négociations très avancées. L’un de nos points forts est l’animation dégustation en magasin, incontournable pour faire découvrir nos très bons produits. Nous en avons réalisé plus de 50 depuis le début de l’été, dont une partie nous-mêmes. Ce sont des moments très importants pour être à l’écoute de nos clients et de nos partenaires distributeurs. Et quel plaisir d’arriver à vendre plus de 150 UVC en quatre heures !

 

Élaborées par le chef maison, les Sardines à la provençale allient le goût subtil des aubergines et des courgettes grillées à celui du thym.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2438

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA