Entretien : fées du logis

Entretien : fées du logis

|

Maniaques les Français ? N’exagérons pas. Mais il est vrai que le marché de l’entretien ne manque pas de ressort. Selon Iri, sur les sept dernières années, sa croissance a été de 2,5% en moyenne, contre 1,7% pour le total du rayon DPH. Derrière cette réussite, se cachent de grandes disparités. Si les produits pour lave-vaisselle, les soins du linge et les liquides vaisselle main affichent des progressions à deux chiffres, les lessives spécialistes et les désodorisants sont en recul depuis plusieurs années. Effet de mode et changement dans les habitudes n’y sont pas étrangers.

Autre exemple : les produits pour moquette chutent de 8,9% en valeur et de 17% en valeur, en cumul annuel mobile à fin juillet 2014, mais il faut dire qu’il y a de moins en moins de moquettes dans les habitats. La suppression des sacs de caisse est aussi une des raisons qui expliquent la croissance du marché des sacs poubelle.

Certains segments dépendent de la météo, tel l’entretien spécifique cette année. Les consommateurs ont moins utilisé leur cheminée à cause de l’hiver doux, et donc ont moins eu besoin de la nettoyer. À l’inverse, cette douceur a favorisé le développement des parasites, et les insecticides se portent, eux, très bien. La disparité se remarque aussi chez les acteurs. Sur certains secteurs, les marques de distributeurs ont le quasi-monopole, sur d’autres, leur présence est moindre. Le seul marché qu’elles ne couvrent pas est la niche des teintures pour textiles. En moyenne, les MDD pèsent 32,5% du chiffre d’affaires de l’entretien, mais cette proportion varie selon les enseignes.

Une constante toutefois : le poids des innovations. La bonne santé de l’entretien s’explique par le lancement de nombreuses innovations. Toujours selon Iri, dans le DPH, les produits de moins de trois ans représentent 20% des ventes. Dans l’entretien, des nouveautés sont lancées chaque année sur la quasi-­totalité des segments, même les sacs poubelle n’y échappent pas.

En plus, l’offre s’élargit à de nouveaux marchés, en suivant l’apparition d’autres besoins, comme le nettoyage des plaques vitrocéramiques. Des horizons à explorer pour les marques, même si le contexte n’est pas florissant. La guerre des prix et les promotions affectent le marché en valeur. Et c’est certainement en apportant de nouveaux services aux consommateurs que les acteurs pourront tirer leur épingle du jeu. Et que la magie pourra durer encore un peu.

Les tendances

  • L’efficacité reste la première attente des consommateursen ce qui concerne les produits d’entretien.
  • L’offre de produits naturels et hypoallergéniques esten croissance pour répondreà la demande des clients.
  • La praticité et le gainde temps sont les principaux moteurs des innovations.

Le chiffre d’affaires de l’entretien

  • 5,2 Mrds € : Le chiffre d’affaires de l’entretien,CAM à fin juillet 2014
  • + 0,9 % en valeur
  • + 0,2 % en volume

Source : Iri

ménage et linge, les mastodontes

Les produits d’entretien courant et ceux du linge représentent le plus gros du marché. Le spécifique est le moins dynamique, mais c’est aussile plus petit marché.Les emballages ménagers affichent la meilleure croissance.

Entretien : fées du logis
suivant
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2340

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous