Epicerie fine : le plaisir gourmand dans le Top 3 des cadeaux à offrir

Une étude de Gourmet Sélection*, réalisée par Opinion Way en mai 2015, révèle que le premier objectif d’achat dans une épicerie fine, c’est le cadeau. 

 71% des Français s’offriraient régulièrement un plaisir gourmand.
71% des Français s’offriraient régulièrement un plaisir gourmand.© DR

A jeu égal avec les fleurs, le cadeau gourmand truste la deuxième place du Top 3 des cadeaux offerts. L’étude de Gourmet Sélection, réalisée par Opinion Way en mai 2015, révèle que dans le hit-parade des cadeaux à offrir, les fleurs arrivent en tête (avec 55% des sondés) devant le plaisir gourmand (52%), le livre étant lui relégué en 3ème position, cité par 20% des personnes sondées.  Ainsi, 71% des Français s’offriraient régulièrement un cadeau gourmand. Pour 78% d’entre eux, un produit d’épicerie fine représente un vrai plaisir concret, et un luxe accessible (63% des sondés). Six Français sur dix pensent même que l’emballage est aussi important que le produit lui-même. "Une fête du quotidien que les gens s’attribuent", précise Ronan Chastellier, lors d’une conférence donnée au sujet de cette étude le 23 juin 2015.

LA CONNAISSANCE DU PRODUIT : L’ATOUT DE L’EPICERIE FINE

Une aubaine pour les épiceries fines ! Seulement 27% du public pense pouvoir trouver ces plaisirs gourmands dans un rayon de grande surface contre 24% en épicerie fine. Au-delà du produit en lui-même, c’est l’histoire de celui-ci qui intéresse le client. "Le but du cadeau va être le transfert d’affect et de gentillesse, d’offrir de la gentillesse, a expliqué le sociologue Ronan Chastellier. Le client recherche le terroir, l’histoire et la spécificité du produit" que pourra lui donner son épicier. Chantal de Lamotte, directrice du Salon Gourmet Sélection qui se tiendra le 27 et 28 septembre 2015 Porte de Versailles à Paris, a elle souligné que, "cette connaissance du produit n’est pas donnée à tout le monde", c’est ce qui valorise l’épicerie fine. Elle ajoute aussi le marché de l’épicerie fine reste "dynamique, avec 1% de croissance prévue en 2016 et un nombre d’ouvertures et de fermetures qui restent stables.

L'infographie complète Opinion Way / Gourmet Sélection

*Etude Opinion Way / Gourmet Sélection menée en mars 2015 sur un échantillon de 1000 personnes

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter