Épicerie, le renouveau passe par les franchises

|

Les épiciers qui retrouvent pignon sur rue en centre-ville sont de plus en nombreux à s’appuyer sur la franchise pour accélérer leur développement. LSA Proxi s’est penché sur quatre de ces enseignes.

Day_by_day.jpeg
Day_by_day.jpeg© © Day by Day

Toute la franchise

Toute la franchise

Plus de 1800 concepts éprouvés vous attendent

créez votre entreprise

Oliviers & Co, racheté et relancé par le très médiatique Geoffroy Roux de Bézieux ; Day by Day, qui cartonne avec son concept urbain de produits en vrac ; Le Comptoir de Mathilde, qui décline des épiceries au délicieux décor vintage ; Palais des Thés… Toutes ces enseignes, en vogue et très dynamiques, incarnent le renouveau des chaînes d’épicerie fine en France. Un nouvel élan porté par l’appétence grandissante des Français pour ces concepts de proximité, mais aussi par le recours à la franchise, sur laquelle toutes ces griffes s’appuient pour se développer.

Dans le cas de la marque Day by Day, fondée en 2013 par Didier Onraita et David Sutrat, il s’est agi d’aller vite pour déployer ces magasins de proximité. Le format en franchise est retenu. « C’était la seule alternative, car nous avions fait le choix stratégique de nous développer rapidement, et nous n’avions pas les capitaux pour investir dans des points de vente, explique David Sutrat. Nous avons monté un site pilote et avons investi dans une plateforme logistique de 400 m², configurée pour une trentaine de magasins. Aujourd’hui, notre réseau compte 25 boutiques. Et nous avons déménagé en juillet à Dreux, sur 5 300 m². »

Même remise à plat pour Oliviers & Co, lors de sa reprise fin 2016 par Geoffroy Roux de Bézieux. Fondée en 1996 et spécialisée dans la sélection et la vente d’huile d’olive haut de gamme et de ses produits dérivés, la marque a présenté un nouveau concept en mars au Salon de la franchise. Il doit accompagner et accélérer le déploiement prévu à l’horizon 2018. La marque, qui réalise 30 M € de chiffre d’affaires, veut le doubler en cinq ans. Elle prévoit d’ouvrir une quinzaine de magasins, totalisant ainsi 45 boutiques, dont près de 25 franchises. Elle a aussi restructuré sa gamme de produits et rénové son identité visuelle grâce à un logo et à une charte graphique rafraîchis.

Une clientèle plus variée

Palais des Thés, lui, s’appuie sur un contexte très favorable porté par une consommation mondiale en hausse de 60 % sur ces vingt dernières années. « La densification de notre réseau via les franchises nous permet de toucher une clientèle plus large, indique Jean-Luc Foucher-Créteau, le fondateur. On nous réclame dans les petites villes supérieures à 80 000 habitants. » Il vise 30 nouvelles franchises d’ici à cinq ans, contre 13 actuellement.

Le Comptoir de Mathilde, enfin, a misé sur la nostalgie en faisant évoluer son concept de la vente de liqueurs jusqu’à une offre de chocolats. Sa pâte à tartiner pèse à elle seule plus de 30 % de l’activité, quand les produits d’épicerie fine représentent 40 % des ventes. Les produits sont bons, accessibles via le vrac, dans un esprit vintage avec un nom inspiré par la grand-mère du fondateur. Développée en franchise en 2012, l’enseigne compte 51 boutiques, dont 36 en franchise dans trois pays. Elle vise 100 boutiques d’ici à 2020, dont la moitié en franchise. Porteur, décidément, ce créneau de l’épicerie de qualité. 

DAY BY DAY

  • Date de création : 2013
  • Ouverture de la première boutique : 2014
  • Chiffre d’affaires du réseau : 4,5 M €
  • Nombre de magasins en France : 25 franchisés
  • Surface moyenne d’un magasin :entre 60 et 80 m2
  • Le concept : un magasin de proximité dans lequel le consommateur peut trouver les produits du quotidien vendus en vrac, soit en quantité à la demande et sans emballage imposé
  • Investissement global Ht : 75 000 €
  • Royalties et/ou frais de communication : 5 %
  • Chiffre d’affaires moyen d’un franchisé : 220 000 €
LE COMPTOIR DE MATHILDE
  • Date de création : 2007
  • Ouverture de la première boutique : 2009
  • Chiffre d’affaires du réseau : 14 M €
  • nombre de magasins en France : 51 dont 36 franchisés
  • Surface moyenne d’un magasin : 50 m2
  • Le concept : fabrication et commercialisation de produits de chocolaterie et d’épicerie fine
  • Investissement global Ht : 110 000 € hors droit au bail
  • Royalties et/ou frais de communication : 5 %
  • Chiffre d’affaires réalisable après deux ans (Ht) : 400 000 €

OLIVIERS & CO
  • Date de création : 1996
  • Ouverture de la première boutique : 1996
  • Chiffre d’affaires du réseau : 30 M €
  • Nombre de magasins en France : 30 dont 15 en franchise
  • Surface moyenne d’un magasin : entre 30 et 80 m2
  • Le concept : franchise spécialisée dans l’huile d’olive et les produits à base d’olive
  • Investissement global Ht : 200 000 €
  • Royalties et/ou frais de communication : NC
  • Chiffre d’affaires moyen d’un franchisé : 300 000 €

PALAIS DES THÉS
  • Date de création : 1987
  • Ouverture de la première boutique : 1987
  • Chiffre d’affaires du réseau : 35 M €
  • Nombre de magasins en France : 36 dont 13 franchisés
  • Surface moyenne d’un magasin : 50 m2
  • Le concept : vente de thés du monde entier en libre-service ou à la carte dans des villes supérieures à 80 000 habitants et dans des centres commerciaux
  • Investissement global Ht : entre 140 000 et 180 000 €, dont 12 000 € de droit d’entrée incluant une formation
  • Royalties et/ou frais de communication : 3 % du chiffre des achats à partir de la 4e année
  • Chiffre d’affaires moyen d’un franchisé : 600 000 €

75 000 à 200 000 €

Les investissements globaux pour entrer dans ces enseignes 

Source : franchiseurs

Sylvie Lavabre, avec jérôme parigi

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message