Équipement des points de vente, les cinq tendances qui

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Près de 480 exposants (contre 406 en 2010) et plus de 23 000 visiteurs, venus de France, mais aussi, de plus en plus, de l'étranger, dont la Belgique, l'Espagne ou les États-Unis. Des chiffres en hausse pour l'édition 2012 du salon Équipmag, qui s'est conclue mi-septembre à Paris, et qui témoignent du besoin des enseignes et des acteurs du commerce de connaître, de comprendre et de découvrir de nouvelles solutions et du mobilier à la fois esthétique et pratique, pour réenchanter le magasin. L'objectif reste de s'adapter à la nouvelle donne du commerce, bousculé par les nouvelles technologies et les exigences toujours plus fortes des clients, qui réclament aux points de ventes toujours davantage de services et de vrais points de différenciation par rapport au commerce virtuel. LSA passe en revue quelques-uns des axes forts mis en avant sur les stands du salon. Ils consistent avant tout à améliorer les « basiques » (le paiement, l'information...) et à les rendre davantage accessibles et ludiques pour les clients. Pour aller plus loin, vidéos, démonstrations de produits et analyses sont visibles sur lsa.fr.

1. LA THÉÂTRALISATION, UN AXE TOUJOURS PLUS FORT

Le mobilier de magasin joue très clairement la carte de « l'authentique », une tendance encore plus prononcée et durable dans l'alimentaire, dans les rayons frais et traditionnels notamment. Là où la théâtralisation est de plus en plus utilisée par les commerçants. Le bois ou l'aspect naturel des matériaux, comme tout ce qui rappelle le marché, tels les paniers, ont le vent en poupe.

2. DES SYSTÈMES INFORMATIQUES PERSONNALISÉS ET MULTICANAL

Le multicanal impose, à la fois, un système informatique puissant, pour gérer de gros volumes de données et les retranscrire de manière fluide sur tous les canaux, et une personnalisation des réponses, par magasin, mais aussi en fonction du profil du client. Deux tendances très en vue, cette année, sur le salon Équipmag.

3. L'INFORMATION SUR LE LIEU DE VENTE ENCORE PLUS DYNAMIQUE

Indispensable, l'information sur le lieu de vente n'échappe pas à la digitalisation. Cela passe bien évidemment par les bornes, supports idéaux pour diffuser le plan du magasin et aider le client à se repérer. Mais aussi les écrans qui peuvent être orientés vers l'information produit. Les applications mobiles des enseignes ont aussi vocation de servir de « plate-forme » à l'ensemble de ces informations.

4. RECUEILLIR LES AVIS OU LES DEMANDES DES CLIENTS

C'est un axe fort sur lequel le magasin, sous l'influence du web, doit se réinventer : donner la parole aux clients et leur offrir des espaces d'expression. Plusieurs dispositifs innovants ont été présentés à Équipmag, notamment Test'n Trust qui, via un site web ou des bornes placées dans les magasins, permet de collecter les avis et les appréciations des clients. Autre exemple, Jade-i permet au client de noter le magasin sur le terminal de carte bancaire en caisse.

5. L'ENCAISSEMENT, RAPIDE ET PRATIQUE

RFID, scanners automatiques... L'innovation est aussi présente en matière d'encaissement, et l'édition 2012 d'Équipmag en a encore fait la démonstration, avec des stands très visités par les délégations de distributeur pour qui le passage en caisse reste un moment clé de la relation client.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2243

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA