Marchés

Eric Bourgeois (Carrefour) estime qu’il "n’est plus possible de lisser les prix en cas de volatilité"

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dans le cadre d’un colloque organisé par la Société des Agriculteurs de France (SAF) et consacré aux « industries alimentaires, moteurs des territoires », Eric Bourgeois, directeur produits frais de Carrefour a estimé que «le manque de valeur ajoutée des filières à tous les niveaux de la chaîne, y compris la grande distribution, ne permet plus de réduire la volatilité des prix à la hausse ou à baisse comme dans le passé, en lissant les hausses de manière à les rendre acceptables pour le consommateur».

Pour Eric Bourgeois, les hausses peuvent
Pour Eric Bourgeois, les hausses peuvent

C’est la raison qui explique qu’aujourd’hui, « les volatilités sont très violentes », et face à des hausses de « 10 à 15 % dans la volaille, le risque devient très grand de casser le marché», le consommateur étant très réactif au changement de prix.

La totalité du porc acheté en France

Il a estimé qu’il faudrait « trouver les solutions, pour atténuer la volatilité des prix, de préférence à mettre au point en dehors des périodes de crise ». Sollicité de savoir si la situation ne réclamait pas la solidarité de Carrefour compte tenu de la crise engendrée par la hausse des matières premières, notamment dans le porc, le directeur des achats a indiqué « qu’en dépit des prix plus compétitifs en Belgique ou au Danemark, nous achetons la totalité de nos volumes en viande de porc française ». Des intervenants présents au colloque de la SAF ont souligné que la compétitivité des entreprises agricoles et agroalimentaires passait aussi par des concentrations, et que « la taille des élevages ne devait plus être un sujet tabou ». 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA