Ernst & Young lance un baromètre sur la performance des startups numériques

|

A l’occasion du lancement de France Digitale, association paritaire de start-ups et capitaux-risqueurs, Ersnt & Young dresse un état des lieux d’un secteur dynamique.

Cette étude a été réalisée auprès de 108 sociétés âgées en moyenne de sept ans et financées par des capitaux risqueurs. Premier enseignement, une hyper croissance de 33% en moyenne du chiffre d’affaires de ces sociétés entre 2010 et 2011, passant de 759 millions d’euros de CA à 1,2 Milliard. Plus de 80% des sociétés ont vu leur chiffre d’affaires progresser, porté par 10 sociétés. La part de l’international est de 40% avec une part significative en-dehors de l’Europe. Côté effectifs, le croissance est supérieure à 24% avec des salariés jeunes (32 ans d’âge moyen) et des patrons quadras qui touchent en moyenne un salaire 2,6 fois plus élevé que leurs salariés, autrement dit un plus grand partage des valeurs. Mais rien ne serait possible sans les aides à l’innovation (JEI et Oséo) utilisées à 70% et favorisant l’innovation (+ 36% de progression de la R&D), et celles des capitaux-risqueurs.

Le numérique comme vecteur d'emplois

C’est Fleur Pellerin, Ministre déléguées chargée des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique, qui a inaugurée ce matin la conférence de lancement de France Digitale. Elle a salué cette initiative bienvenue pour faire passer le rôle du numérique dans la société. "Le numérique fait partie de ces secteurs principaux pourvoyeurs d’emplois et de croissance de demain", a-t-elle déclarée.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter