Espionnage chez Ikea: Le magasin de Franconville perquisitionné par la police

|

Cette perquisition intervient dans le cadre de l'enquête sur les soupçons de surveillance illicite de salariés et de clients.

Ikea

Le magasin Ikea de Franconville (Val-d'Oise) est perquisitionné depuis ce matin 8 octobre par la police, dans le cadre de l'enquête sur les soupçons de surveillance illicite de salariés et de clients qui ébranle la filiale française du géant de l'ameublement depuis 2012. La perquisition conduite par la police judiciaire de Versailles "se déroule dans différents services, notamment dans les locaux de la direction et des ressources humaines", précise une source proche du dossier.

"Ikea continue à apporter tout son concours à la manifestation de la vérité", a réagi dans un communiqué la direction de la filiale française du groupe, basée à Plaisir (Yvelines). Cette enquête pour espionnage illicite a déjà donné lieu à une dizaine de mises en examen, notamment de Jean-François Paris, responsable du département gestion du risque de 1998 à 2012, et de son ancienne adjointe. En février 2012, des révélations du Canard enchaîné avaient ébranlé Ikea en mettant au jour l’espionnage des salariés et des clients en se procurant des renseignements sur leurs antécédents judiciaires, policiers ou leurs comptes en banque.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message