Mode : les abonnés Prime d'Amazon peuvent essayer avant d'acheter aux USA

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Pour booster ses ventes dans le secteur du vêtement, de la chaussure et des accessoires de mode, le géant étend son service Prime Wardrobe, lancé en version bêta en juin 2017.

Essayer avant d'acheter : Amazon étend son service mode Prime Wardrobe aux USA.
Essayer avant d'acheter : Amazon étend son service mode Prime Wardrobe aux USA.© Amazon

Tous les abonnés Prime d'Amazon aux Etats-Unis peuvent désormais bénéficier de son service Prime Wardrobe. Il permet à ses clients d'essayer entre 3 et 15 vêtements ou accessoires à domicile sans les acheter et de rendre gratuitement pendant une semaine ceux qui ne conviennent pas. Il suffit pour cela à l'internaute de prendre rendez-vous gratuitement avec un livreur qui vient récupérer le produit chez eux ou de  déposer une boite prévue à cet effet chez UPS (l'équivalent américain de Chronopost). Cette offre avait été lancée en version bêta en juin 2017. 

Pour limiter au maximum les coûteux retours, le groupe proposait à l'époque à ses clients de 10 à 20% de discounts sur leurs achats s'ils gardaient trois articles ou plus. Il a abandonné cette politique pour le lancement à grande échelle, probablement parce qu'elle lui coûtait trop cher ou qu'elle ne modifiait pas significativement le comportement des abonnés.

Les pionniers Asos et Zalando 

En permettant à ses clients d'essayer les produits de leur choix, Amazon fait disparaître l'un des principaux freins à l'achat d'articles de mode en ligne, tirant une balle dans le pied des retailers physiques, qui souffrent déjà de la concurrence avec le géant de la vente en ligne. 30% des 1700 américains interrogés dans le cadre d'une étude du think tank retail Coresight Research datée de février 2018, affirment s'être détournés de Target au profit d'Amazon pour acheter des vêtements. Amazon, qui a lancé 65 du total de ses 74 marques propres dans le domaine du vêtement, des accessoires, des chaussures et des bijoux muscle ainsi sa stratégie dans le secteur.

Amazon n'est pas pionnier en la matière : plusieurs autres e-commerçants spécialisés dans la mode, comme Asos ou Zalando, ont lancé en 2017 des services similaires.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA