Marchés

Estrosi prône à nouveau l’étiquetage des produits fabriqués en France

|

Il prône une proportion d'au moins 55% du produit fabriqué sur le sol français pour pouvoir bénéficier de l'étiquette "fabriqué en France".

A l’occasion d’une visite d’entreprises dans les Alpes – Maritimes, le député-maire UMP de Nice Christian Estrosi a relancé aujourd’hui l'idée d'étiqueter les produits fabriqués en France. Il souhaite que soit mentionné précisément le pourcentage de composants français : "Je prône un étiquetage précis. Peu de biens produits sur notre sol comportent 100% de composants français. Par exemple, la plupart des Renault assemblées en France ne sont constituées que de 35 à 40% de composants émanant d'équipementiers français", a-t-il souligné. Avant de poursuivre : "Je souhaite que l'information pour le client soit claire et complète en indiquant par l'étiquetage le pourcentage lié à chaque pays de production. Si la proportion « Fabriqué en France » atteint au moins 55%, la mention en toutes lettres pourra être apposée en haut de l'étiquette", a ajouté Christian Estrosi, qui a ainsi repris une proposition en 2010 lorsqu'il était ministre de l'Industrie.

Le député-maire a récemment déposé à l'Assemblée nationale une proposition de résolution européenne visant à mieux étiqueter le "Fabriqué en France" sur les produits alimentaires et non alimentaires. Le marquage d'origine pour les produits manufacturés ne fait pas l'unanimité en Europe, même s'il est de mise pour certains aliments comme la viande fraîche.

1 commentaire

bertin

18/12/2011 16h31 - bertin

Il faut qu'il aille voir un peu à l'étranger ce que cela veut dire made in France, c'est plutôt du "mad France". Ce type de chauvinisme débridé fait perdre aux français beaucoup de crédibilité et un rejet de plus en plus prononcé de nos produits et de la France. On finira par nous inscrire à lUNESCO pour sauvegarder ce patrimoine unique dans le monde ou ce qu'il en reste.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter