Et dans trente ans ?

Et dans trente ans ?

|
magasin virtuel
magasin virtuel© DR

A quoi la consommation ressemblera-t-elle dans trente ans ? Que mangerons-nous ? Quelles seront les grandes tendances ? Le commerce électronique aura-t-il terrassé les magasins ? Tous les produits viendront-ils d'Asie ? En ce début d'année 2013, LSA a décidé, avec l'aide du groupe Altavia (qui fête ses 30 ans), d'imaginer ce que sera la vie en 2043. Bien sûr, l'exercice est difficile. Souvenez-vous... En 1983, on danse sur Thriller de Michael Jackson. Le virus du Sida est découvert. L'été est caniculaire, Louis de Funès quitte la scène. Yannick Noah gagne Roland-Garros, Franck Ribery dit ses premiers mots. Et Ronald Reagan déploie son programme antimissile pour lutter contre « l'Union soviétique ».

Côté consommation, Auchan prend une participation dans Boulanger. Carrefour rachète la totalité d'Erteco (Ed). La marque Système U est créée. La Camif expérimente, à Biarritz, un télécatalogue (vidéodisque et TV). À l'international, Euromarché s'implante aux États-Unis et Costco (Carrefour en détient alors 18% du capital) se lance dans les magasins-entrepôts. Côté produits, Motorola conçoit le premier téléphone portable ! À noter, aussi, l'apparition des marques Axe, Compaq ou Kookaï. La Swatch fait son premier tour de cadran. Sans oublier la grande révolution pour ce qui deviendra internet et le nouveau monde virtuel : la création du DNS.

 

Profonde mutation

On disait alors que tout allait de plus en plus vite. Que le monde était en profonde mutation. Que les chocs pétroliers de 1974 et 1978 imposaient de trouver de nouvelles énergies. Et Pierre Mauroy, Premier ministre, acceptait de prendre le « tournant de la rigueur » afin de redresser une économie moribonde. On parlait déjà de fin de cycle, et personne n'imaginait que le monde en 2013 serait tel qu'il est finalement aujourd'hui.

Certains pariaient sur un repli sur soi. Les thuriféraires de la déconsommation étaient déjà là. D'autres misaient sur les nouvelles technologies. Ils subodoraient l'essor du commerce électronique, mais pensaient avec les outils de leur temps. Le téléachat allait tuer les grandes surfaces. Et tout le monde était d'accord, ou presque, pour dire que la mondialisation allait changer la donne. On le voit, l'exercice de la prédiction est fort difficile tant les paramètres sont nombreux pour savoir, même très approximativement, à quel rythme déferleront les innovations et même imaginer ces « trouvailles » qui changeront le monde. De plus, il ne nous revient pas d'élaborer des scénarios géopolitiques, de faire des pronostics environnementaux ou de parier sur telle ou telle évolution sociale et sociétale.

En revanche, il existe bien un domaine qui est le nôtre - la consommation - et un point qui ne va guère évoluer : le consommateur aura toujours des attentes auxquelles il faudra répondre. Hier, aujourd'hui et demain, les Français, que l'on appelait des clients et que l'on surnomme maintenant des « shoppers », feront toujours leurs courses. Et peu importe ce qu'ils achètent et comment : quoi qu'il advienne, ils attendront de la reconnaissance, de la sécurité, du choix, du prix et de l'efficacité. Selon les époques, les pays et les consommateurs, ces thématiques n'ont pas toujours la même valeur, mais elles sont toujours là. Conscientes ou non, assumées ou non et revendiquées ou non. Voilà pourquoi, avec les équipes d'Altavia, nous avons pensé et bâti ce numéro spécial autour de ces cinq axes fondamentaux. Nous sommes évidemment dans l'impossibilité d'affirmer que ce que nous avons écrit, que nous avons voulu résolument optimiste en cette période de voeux, s'avérera. En revanche, nous pouvons déjà dire que tous les experts en parlent et que beaucoup de professionnels s'y préparent. Mais, surtout, nous avons la certitude que tout va diablement plus vite qu'hier et bien plus lentement que demain...

L'avenir, c'est du passé en préparation.

 Pierre DAC

 

Il est plus important de considérer l'avenir que le présent

Cardinal DE RICHELIEU

 

C'est le passé qui doit conseiller l'avenir.

SÉNÈQUE

 

Rien de plus triste que l'avenir quand il ressemble à ce que nous avions imaginé.

Pascal BRUCKNER

 

Il faut penser à l'avenir, et oublier le passé, car celui-là reste tel qu'il est.

VOLTAIRE

 

Le passé est un oeuf cassé, l'avenir est un oeuf couvé.

Paul ÉLUARD

 

L'avenir ne se prévoit pas, il se prépare.

Maurice BLONDEL (philosophe)

 

Le projet est le brouillon de l'avenir. Parfois, il faut à l'avenir des centaines de brouillons.

Jules RENARD

 

Le passé est soldé, le présent vous échappe, songez à l'avenir.

Duc DE LÉVIS

 

L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre.

Antoine DE SAINT-EXUPÉRY

 

Et dans trente ans ?
suivant
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2256

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous