Marchés

États-Unis : Sandy, un choc relatif pour les distributeurs

|

Difficile de quantifier l'impact pour la distribution de l'ouragan qui a dévasté la côte Est des États-Unis, fin octobre. Sandy a provoqué de nombreuses fermetures de magasins, à l'image de Walmart, qui en compte 900 dans les zones touchées.Et les dégâts matériels sont nombreux. À New York, beaucoup de points de vente restaient fermés début novembre, faute notamment d'électricité.

Reste la question des ventes. Dans l'alimentaire, les magasins ont survendu des denrées non périssables, stockées par les habitants. Et des géants comme Costco ont estimé que l'impact serait « minimal ». Dans le non-alimentaire, le bilan est plus mitigé. Les analystes estiment néanmoins que l'affaissement des ventes, s'il a lieu, se produira en novembre. Une bonne nouvelle, car octobre est un mois qui pèse lourd dans la consommation américaine. Selon Thomson Reuters, les ventes des 17 enseignes étudiées sur cette période ont crû globalement de 4,7%. Et les analystes parient sur l'effet « black friday » - qui lance, fin novembre, les achats de Noël - pour conforter la bonne tenue de la consommation.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter