Marchés

Etiquetage « Made in France » : 71 % des Français approuvent

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
Yves Jégo, député UMP de Seine-et-Marne
Yves Jégo, député UMP de Seine-et-Marne

Exclusif LSA – Alors que le député UMP de Seine-et-Marne Yves Jégo doit remettre au président de la République, ce soir à 18 heures, son rapport sur la relance du label « Made in France », un sondage représentatif en ligne Toluna QuickSurveys réalisé en exclusivité pour LSA (résultats complets ci-dessous), révèle qu’une large majorité de Français approuvent le projet. En effet,  71,5 % considèrent que renforcer le label « Made in France » est une bonne idée, alors que 2 % seulement disent que c’est une mauvaise idée et que 26,5 % se retrouvent derrière le sentiment que c’est « seulement de la communication ». Un engouement qui traduit une véritable attente puisque qu’une majorité d’entre eux (56 %) admettent qu’ils ne vérifient pas systématiquement le pays de fabrication des produits qu’ils achètent. Il est vrai que l’étiquetage d’origine n’étant pas obligatoire pour les produits provenant de l’Union européenne, et peu pratiqué, vérifier l’origine  des produits n’est pas simple… Les seniors (59 %) sont les plus acharnés à vérifier le pays de fabrication, les femmes  – qui sont aussi celles qui font le plus souvent les courses courantes – les moins attachées (66 % ne vérifient pas systématiquement). Le « Made in France » signifie d’abord « protection des emplois » (56,6 % des sondés) et est aussi synonyme de « produits de meilleure qualité » (51,7 %),  loin devant l’image du « protectionisme » (22,7 %) ou de « produits chers » et de « protection de l’environnement », tous deux en dessous de la barre des 20 %. Toutefois, les consommateurs sont citoyens mais pas philanthropes : pour une majorité d’entre eux (51,6 %), le Made in France doit se payer au même prix que les autres produits… La minorité de ceux qui acceptent de payer « plus cher » (39,2 %) voire « beaucoup plus cher » (2,5 %) restant tout de même plutôt confortable.

Ce soutien de l’opinion publique devrait conforter le projet du président de revigorer la "marque France". Dans son rapport, Yves Jégo formule dix propositions qui visent à un début de mise en œuvre dès 2011. L’une des mesures-phares serait l’expérimentation d’un étiquetage « Made in France » distingué par une, deux ou trois étoiles,  permettant de différencier les produits en fonction de leur degré de fabrication française (sur la base de la mesure de la valeur ajoutée ou du nombre d’étapes de fabrication en France). Il serait complété par un « label » plus contraignant , intégrant des normes environnementales et sociales, vérifié par des organismes de certification et contrôlé par le ministère de l’Economie. Son établissement nécessiterait l’adoption d’une loi aboutissant à une définition juridique claire des labels. Troisième niveau, Yves Jégo souhaite que l’Union européenne adopte l’obligation de marquage de l’origine nationale de tous les produits vendus en Europe. Le rapport propose par ailleurs la mise en place d’une « carte d’identité numérique des produits » qui pourrait utiliser la technique des codes-barres en deux dimensions. « Il ne s’agit pas de protectionnisme mais de traçabilité. Je veux juste que celui qui achète soit informé de l’origine des produits. En bref, que la marque France rime avec tranparence »,  a déclaré a LSA Yves Jégo. "Convaincu de la nécessité d'informer le consommateur sur l'origine et la qualité des produits qu'il achète", le président de la République a demandé à Yves Jego, en lien avec Christian Estrosi, ministre chargé de l'Industrie, de travailler, "d'ici à la fin 2010, à la mise en oeuvre opérationnelle des recommandations du rapport", selon le communiqué de l'Elysée. 

Les résultats du sondage :

1. Lorsque vous achetez un produit, vérifiez vous systématiquement le leu de fabrication (le pays) du produit ?

Oui : 43,72%

Non : 56,41%

2. Pour les produits « made in France », je suis prêts à payer  

Beaucoup plus cher : 2,52%

Plus cher : 39,24%

Le même prix : 51,62%

Moins cher : 4,68%

Beaucoup moins cher : 1,97%

3. Pour vous, le made in France est synonyme

De produits chers : 18,90%

De produits de meilleur qualité : 51,73%

De protectionnisme français : 22,67%

De protection des emplois : 56,60%

De protection de l’environnement : 17,39%

4. Le gouvernement envisage de renforcer le label Made in France, pensez vous que c’est :

Une bonne idée : 71,77%

Une mauvaise idée : 1,98%

Seulement de la communication : 26,25%

Méthodologie : L’enquête Toluna QuickSurveys ( http://fr.tolunapro.com) a été réalisée par Internet le 5 mai 2010 en France auprès d’un échantillon de 2000 personnes âgées de 18 ans et plus. Les résultats ont été redressés pour être représentatifs de la population nationale en termes de région, sexe et âge (dispersion des professions).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA